[TUTO] Le nettoyage de printemps...

Les comment faire, rien que pour vous.

[TUTO] Le nettoyage de printemps...

Message par So What ? » Mer 3 Mai 2006, 21:56

C'est le printemps!
Comme j'essaie de le faire de temps en temps (une fois par an si possible), j'ai offert à ma belle un toilettage un peu approfondi. Histoire de remettre tout bien d'équerre, de huiler ce qui doit l'être, nettoyer un peu à fond les fûts et mécaniques. Je ne parlerai pas des cymbales (que je ne nettoie pas, et dont on a déjà parlé longuement ailleurs).

Quelques conseils, peut-être utiles, à compléter par vos soins :wink:


Le matériel :

- de l'alcool à brûler

- un tube de graisse au lithium

- de la cire d'abeilles ou de l'encaustique

- du lubrifiant WD 40

- du nettoyant pour meubles, "toutes surfaces"

- des chiffons non pelucheux et deux morceaux de vieille serviette de toilette ou de chaussette de rando/ski (à tissu bouclettes).

- une vieille brosse à dents (irrécupérable après!!)

- une paire de gants en caoutchouc


Le démontage


Pas grand chose à dire, moi je traite chaque fût un par un, c'est plus simple et ça me permet d'en faire un peu chaque soir....
Démonter les mécaniques du fût (tirants, cercles, déclencheur de caisse claire, en mémorisant bien l'emplacement et le rôle de chaque pièce)

Le décrassage

1* bien aérer la pièce si vous ne voulez pas vous shooter à l'alcool à brûler

2* mettre les gants

3* remplir un ramequin d'alcool à brûler, mettre à tremper les tirants, toute la visserie. Brosser à la brosse à dents tous les filetages et recoins pervers pour en faire sortir la crasse.

4* imbiber d'alcool à brûler un chiffon "à bouclettes" (les bouclettes vont bien dans toutes les aspérités). Bien frotter les cercles, nettoyer l'intérieur des peaux, voire l'extérieur si elles ne sont pas sablées. Nettoyer les coquilles de tension, sans déborder sur le fût pour l'instant.
Nettoyer de même vos pieds de cymbale, attache tom, pied de caisse claire. Bref; tout ce qui est chromé. L'alcool à brûler est un excellent dégraissant qui n'est pas agressif pour les surfaces.

5 A* SI VOTRE BATTERIE EST REVETUE D'UN RHODOID OU D'UN VERNIS/LAQUE NON ALCOOLISE (c'est le cas des laques piano des Yamaha par exemple) : imbiber légèrement d'alcool à brûler un chiffon non pelucheux et nettoyer l'extérieur du fût.

5 B* Si votre batterie est vernie à l'alcool (je ne sais même pas si c'est possible) : se contenter de dépoussiérer avec un peu de spray dépoussiérant sur un chiffon non pelucheux.


Le lustrage - entretien

1* Sur un bout de chiffon, verser un peu de cire d'abeilles ou d'encaustique. Appliquer sur l'intérieur du fût. Ne pas hésiter à bien imbiber, le bois va tout boire!! Insister sur les chanfreins.

2* Lustrer après absorption de la cire d'abeille avec un chiffon sec non pelucheux. Bien lustrer les chanfreins qui doivent être doux et satinés comme une peau de bébé

3* Lustrer l'extérieur avec un chiffon non pelucheux, éventuellement légèrement imbibé de dépoussiérant (antistatique en général). On peut aussi inclure les coquilles pour aller plus vite.

4* Lubrifier toutes les parties mécaniques : les étaler sur un chiffon et vaporiser le WD 40. Vaporiser sur un chiffon du WD 40 et lustrer les cercles. Ce produit lubrifie mais il a aussi la propriété d'être hydrofuge : il forme une couche protectrice sur les métaux et les chromes, les protégeant de l'humidité. J'inclus pour ma part tous les tubes des pieds, puisque ceux-ci sont serrés efficacement par des bagues en nylon. Rien ne glisse, mais tout est protégé!

5* Replacer les peaux, les cercles et avant de revisser les tirants (lubrifiés largement au WD 40) mettre un peu de graisse au lithium sur le bout de leur filetage. Très peu.

6* Accorder finement les fûts, c'est l'occasion!


++++

* Personnellement, j'en profite pour changer les peaux fatiguées et "asseoir" toutes les peaux, neuves comme vieilles, en passant un fer à repasser en position 1 (nylon) rapidement (ou un décapeur à papier peint dirait Soft), histoire que la peau épouse parfaitement la forme du chanfrein et de redonner une nouvelle jeunesse aux vieilles peaux (le fantasme de Joan Collins).

* Contempler l'oeuvre.......
Avatar de l’utilisateur
So What ?
Conseil des sages
 
Message(s) : 1344
Inscription : Jeu 1 Déc 2005, 18:31
Localisation : marseille
Matos: Gretsch USA Custom 2004 self-import et Drop G, Gary, Istanbul Mehmet, Zildjian K, BOSPHORUS, Roland TD12.

l'alchimie de la chimie

Message par pirla » Jeu 4 Mai 2006, 09:48

Avertissement : on parle de produits chimiques plus ou moins actifs et potentiellement dangereux (irritant, brulant) si manipulés sans précaution. Référez-vous au notices des fabriquants et surtout à votre bon sens pour éviter les désastres

Pour le nettoyage des chromes, je peux ajouter
- si le chrome est piqué ou très sale : laine d'acier 0000. Eventuellement utiliser un polish voiture
- l'essence à briquet (ou essence F en supermarché) est également un bon nettoyant des chromes
- s'il y a un peu plus de rouille sur les tirants ou coquilles : bain dans du bicarbonate de soude (attention ça décape pas mal - faire un test au préalable)
Pour la protection, je préfère utiliser du sillicone en bombe plutot que le WD40 qui a tendance à attirer et fixer la poussière

Pour la visserie : si elle est un peu oxydée, brosse à bougie souple. Si elle est très oxydée, bain derouillant avec un peu d'acide chlorydrique dilué dans l'eau, rinçage sérieux, et protection par du sillicone en bombe

Pour les vernis un peu passés: cire frottée avec de la laine d'acier 000 (passée sans appuyer comme un bourrin). Il existe aussi des "raviveurs de vernis" ou "popotte des antiquaires" : ce sont de bons produits mais qui sont plus adaptés à des vernis fins (cellulosiques) ou à des rodhoids délicats.

Pour les rodhoids : je n'ai pas trouvé de produit miracles. Le nettoyant vitre + une couche de protection de "nettoyant plastique pour voiture" permet raviver un peu l'éclat du rodho. S'il est très défraichi, un très léger ponçage préalable au 800 ou 1000 à l'eau + pâte à polir devrait améliorer la chose mais je n'ai pas personnellement essayé. Carlo devrait pouvoir nous en dire plus

Pour le chanfrein : comme l'indique SoWhat, la cire fait l'affaire mais on peut aussi utiliser de la parafine en bloc ou frotter une bougie dessus
Avatar de l’utilisateur
pirla
Conseil des sages
 
Message(s) : 2404
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 21:49

Message par Mup » Jeu 4 Mai 2006, 10:58

Très beau sujet, je sens que je vais offrir un petit nettoyage à mes caisses claire (pour commencer).

Pour le trempage des pièces mécaniques (tirants + cheminés) j'utilise un vieux bocal de cornichon (gros modèle), j'y place les pièces, je recouvre d'essence F, térébentine, alcool a brûler (ce qu'il y a en stock), je ferme le bocal et je secoue en rythme et en musique. On peut se contenter d'un fond de liquide.

Pour les cercles et les pieds j'utilise du miror pour le nettoyage et de la silicone en bombe pour la lubrification (un petit coup de bombe rapide sur les tirants posés sur un chiffon et c'est tout)

Pour les fûts j'utilise du "Fée du logis" ou ce qui traine comme produit de nettoyage pour meuble en bois. J'essayerais de cirer plus l'intérieur de mes fûts.
Après 2 il y a 4, c'est grâce à cela qu'on a des repères. C'est comme 1 + 1 = 10. C'est claire ?
Avatar de l’utilisateur
Mup
Se jette dans le public
 
Message(s) : 2334
Inscription : Jeu 1 Déc 2005, 17:48
Localisation : Schiltigheim
Matos: Slingerland 50N, Genista et Traveler

Message par So What ? » Jeu 4 Mai 2006, 11:17

Juste une chose concernant les lubrifiants au silicone : le silicone est bien plus actif qu'on ne le croit, et il a un effet destructeur à long terme sur les peintures notamment. Sur une voiture par exemple, il faut éviter de déborder sur la carosserie quand on lubrifie les caoutchouc avec.
Je ne sais pas quel effet il peut avoir sur les vernis si on déborde malencontreusement... Gaffe tout de même!

Et comme l'a dit Pirla : ne jouez pas aux apprentis sorciers avec les produits chimiques, certains ne cohabitent pas bien... Ne mélangez pas les essences à autre chose, et gaffe au bicarbonate de soude qui est très réactif!

BOOOOUUUMMMM! :lol:
YES! That Great Gretsch sound!
So What?
Gretsch+Bosphorus+le cktrio dont moi=Round Midnight
Avatar de l’utilisateur
So What ?
Conseil des sages
 
Message(s) : 1344
Inscription : Jeu 1 Déc 2005, 18:31
Localisation : marseille
Matos: Gretsch USA Custom 2004 self-import et Drop G, Gary, Istanbul Mehmet, Zildjian K, BOSPHORUS, Roland TD12.

Rouille ouille ouille

Message par lenainfou » Lun 3 Juil 2006, 10:51

Just a question... Quand on retape une vieille batterie pourrie et que les vis à l'intérieur du fût sont rouillées de chez rouillées, y'a une solution miracle pour les récupérer ?!
Other question, est-il possible de modifier les chanfreins (ils ont l'air vraiment très très arrondis, limite plats) ou c'est trop galère ?!
Meeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer...ci !!
Ah bon ?!
lenainfou
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 311
Inscription : Dim 28 Mai 2006, 20:43
Localisation : Strasbourg
Matos: Gretsch
Ludwig
Paiste Zildjan Ufip

Re: Rouille ouille ouille

Message par So What ? » Lun 3 Juil 2006, 11:10

lenainfou a écrit :Just a question... Quand on retape une vieille batterie pourrie et que les vis à l'intérieur du fût sont rouillées de chez rouillées, y'a une solution miracle pour les récupérer ?!
Other question, est-il possible de modifier les chanfreins (ils ont l'air vraiment très très arrondis, limite plats) ou c'est trop galère ?!
Meeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer...ci !!


Solution lourde mais noble : démonter la visserie, brosser chaque vis à la brosse métallique puis appliquer une couche d'anti-rouille.

Solution plus rapide : ne rien démonter lais passer du FRAMETO au pinceau sur les têtes rouillées de la visserie. Tu ne résoudras rien au niveau des filetages, mais au moins ça fera plus propre et tu stopperas la progression de la rouille.

Solution "aléatoire" : retrouver des vis neuves identiques à tes vis rouillées et les remplacer. Si tu peux, choisis des vis en inox (on en trouve dans les magasins d'accastillage pour bateaux de toutes sortes) et là tu seras vraiment peinard!
YES! That Great Gretsch sound!
So What?
Gretsch+Bosphorus+le cktrio dont moi=Round Midnight
Avatar de l’utilisateur
So What ?
Conseil des sages
 
Message(s) : 1344
Inscription : Jeu 1 Déc 2005, 18:31
Localisation : marseille
Matos: Gretsch USA Custom 2004 self-import et Drop G, Gary, Istanbul Mehmet, Zildjian K, BOSPHORUS, Roland TD12.

Re: Rouille ouille ouille

Message par pirla » Mer 29 Août 2007, 13:16

Momor a écrit :
So What ? a écrit :Solution lourde mais noble : démonter la visserie, brosser chaque vis à la brosse métallique puis appliquer une couche d'anti-rouille.

Tiens, ca me dit quelque chose ca... C'est ce que j'ai fait, j'ai passé TOUTE la visserie (qui était bien dans la misère) à l'haleine d'acier 0 : 40 vis pour la grosse, 32 pour le tom basse, 20 pour la claire et 46 pour les deux toms, soit 140 vis en tout. Mais le resultat est là !

Pour la visserie rouillée vous pouvez utiliser les recettes ci-dessus qui vont bien si l'oxydation n'est pas trop prononcée. Pour les flemmards (dont je suis), vous montez la brosse metallique sur une perceuse.

Autrement
- bain dans du bicarbonate de soude et frotti-frotta. Ca va bien pour une oxydation moyenne
- pour du lourd : bain dans de l'acide chlorhydrique diluée (pour être précis j'utilise de l'acide dilué à 23% en part 50/50 avec de l'eau). C'est assez radical sur de la visserie zinguée. Vous pouvez utiliser aussi les produits dits "destructeur de rouille" mais le principe est le même et c'est plus cher. La durée du bain peut varier de 1h à 24h : faut surveiller comment ça évolue
Avant
Image
Après
Image

AVERTISSEMENT : on parle ici de produits chimiques actifs donc DANGEREUX. Donc protection systématique (gants, lunettes, masque), aide d'une personne expérimentée en cas de doute et bien lire les étiquettes et consignes de sécurité sur les bouteilles. De plus, le traitement à l'acide produit par réaction des gaz nocifs donc à faire impérativement dehors et ne jamais mettre le nez au dessus
Avatar de l’utilisateur
pirla
Conseil des sages
 
Message(s) : 2404
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 21:49

Re: Nettoyage de printemps...

Message par pirla » Dim 14 Nov 2010, 08:25

Je déterre ce sujet pour ajouter une recette très simple mais très efficace pour les chromes pas trop oxydés mais sales: le bain de liquide vaisselle.

Faire tremper vos coquilles / tirants / cercles dans un bac d'eau chaude additionnée de liquide vaisselle. Le trempage peut durer une nuit. Ensuite séchage intensif - ce serait dommage que la rouille se réinstalle parce que vous avez oublié de sécher avant de remonter - et lustrage au chiffon micro-fibres ou peau de chamois.

Simple, efficace, non agressif
Avatar de l’utilisateur
pirla
Conseil des sages
 
Message(s) : 2404
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 21:49


Retour vers Les Tutoriels de la Drummerie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité