Ago, l'éternel débat

Parlez des écoles, associations, profs, instituts où vous apprenez (ou avez appris) la batterie.
ATTENTION : Enseignants ou structures, merci d'aller dans la rubrique "Je fais ma promo".
Règles du forum
ATTENTION : Enseignants ou structures, merci d'aller publier dans la rubrique "Je fais ma promo"

Re: Ago, l'éternel débat

Message par lolo_O » Dim 3 Jan 2010, 21:31

Au risque de déterré la hache de guerre je suis en ce moment même en train de m'interroger sur mon avenir et après avoir lu différent dossier de la drummerie telle que "MAI, Ago,Drumtech....etc"

J'avoue être complètement perdu ! :cry:

je souhaite après mon BAC "génie électrotechnique" (interdit de rire :nop: ) faire de la batterie mon gagne pain.

Donc pour cela je me suis dit que le mieux était déjà d'avoir un diplôme, mais un diplôme reconnu par l'Etat (DEM,DNOP...) ? ou pas reconnu par l'Etat (MAI, Drumtech, Berklee ......) ? un diplôme dans un conservatoire (DEM)?
J'avoue être intéressé par le CEPI qui délivre un DNOP (qui remplace le DEM) en faisant un cursus "musiques actuelles amplifiées" j'aurais voulu avoir des avis de personne ayant effectué ses études ou même les personnes s'y connaissant mieux que moi (ça doit pas être dur).

Le cursus "musiques actuelles amplifiées" m'inquiète un peu, car il regroupe sois disant que le Rap et le rock sachant que je souhaite plutôt me dirigé vers un style de musique plutôt métal, funk, groove :D

PS: Cela va faire 3 ans que je fais de la batterie dans une école de batterie qui suis la méthode agostini (http://www.ecole-batterie-tanguide.com/ ... terie.html)



Désoler pour les fautes d'orthographe :oops:
Avatar de l’utilisateur
lolo_O
Sound check...
 
Message(s) : 150
Inscription : Dim 23 Nov 2008, 12:42
Localisation : La Rochelle
Matos: Tama superstar EFX Fusion zidljian A custom, bosophorus, dw 5002.

Re:

Message par Jaybee© » Dim 3 Jan 2010, 21:35

vavou a écrit :pour répondre à JAYBEE, (que j'ai eu comme élève quand la longueur de ses jambes ne lui permettait même pas d'attendre les pédales de charles et de grosse caisse :wink: )


moi ? :oops:

...

:D
Avatar de l’utilisateur
Jaybee©
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 323
Inscription : Mar 1 Sep 2009, 12:54
Localisation : Toulouse

Re: Ago, l'éternel débat

Message par if6was9 » Dim 3 Jan 2010, 23:27

Je suis passé par Ago jussqu'au DEA, je voulais etre prof. Bon ça s'est pas fait, faut pas mollir au niveau du travail personnel et en plus faut bosser 8 heures (ça me rappelle quelque chose ... Trust) pour payer ses factures.

Mon avis à 2 €
Ago c'est clairement la technique, la lecture et plutot jazz / fusion que rock'n roll
les profs sont d'excellent pédagogues
tu bouffes de la partoche, du pad à gogo
en bref tu peux devenir un vrai professionnel qui sait tout jouer, tout lire (pour les mecs qui en veulent)

Maintenant le reste tu l'as ou pas
le groove, le feeling, la pulse, la facilité d'interpréter un score.
En dix ans chez ago (j'étais par trop travailleur, j'ai pris mon temps) j'ai croisé des gars qui avec beaucoup moins de bagage avaient un vrai talent.
Mise en place, imagination, curiosité, aptitude à à mettre en pratique de façon originale, personnelle, tout leurs kilometres de methode ago
(je les vois quelquefois à la télé derriere des pointures ... et la j'me dis pu... ch... fu... mais aussi :cocktail: )
En clair pas besoin de leur prendre la main.
Le moule Ago j'y crois pas une seconde, en tout cas pas pour les meilleurs.
C'est comme tout y a les mecs doués ... et ceux qui arrivent tant bien que mal à mettre en pratique.

Je vois rien d'autre mais je vais suivre ce sujet.
Avatar de l’utilisateur
if6was9
Place ses micros
 
Message(s) : 99
Inscription : Dim 20 Déc 2009, 17:18
Localisation : 04

Re: Ago, l'éternel débat

Message par ChristopheMazette » Dim 3 Jan 2010, 23:56

lolo_O a écrit :Au risque de déterré la hache de guerre je suis en ce moment même en train de m'interroger sur mon avenir et après avoir lu différent dossier de la drummerie telle que "MAI, Ago,Drumtech....etc"

J'avoue être complètement perdu ! :cry:

je souhaite après mon BAC "génie électrotechnique" (interdit de rire :nop: ) faire de la batterie mon gagne pain.

Donc pour cela je me suis dit que le mieux était déjà d'avoir un diplôme, mais un diplôme reconnu par l'Etat (DEM,DNOP...) ? ou pas reconnu par l'Etat (MAI, Drumtech, Berklee ......) ? un diplôme dans un conservatoire (DEM)?
J'avoue être intéressé par le CEPI qui délivre un DNOP (qui remplace le DEM) en faisant un cursus "musiques actuelles amplifiées" j'aurais voulu avoir des avis de personne ayant effectué ses études ou même les personnes s'y connaissant mieux que moi (ça doit pas être dur).

Le cursus "musiques actuelles amplifiées" m'inquiète un peu, car il regroupe sois disant que le Rap et le rock sachant que je souhaite plutôt me dirigé vers un style de musique plutôt métal, funk, groove :D

PS: Cela va faire 3 ans que je fais de la batterie dans une école de batterie qui suis la méthode agostini (http://www.ecole-batterie-tanguide.com/ ... terie.html)



Désoler pour les fautes d'orthographe :oops:


tu es de quelle région pour avoir un cepi musiques actuelles?
parce que le cepi a vraiment du mal à se mettre en place, il est surtout en test dans certaines régions (nord pas de calais et poitou charentes, je crois)
donc c'est déjà rare en classique mais encore plus en jazz et musiques actuelles

Les diplômes nationaux ne seront nécessaires que si tu veux enseigner dans des conservatoires publiques
si tu veux bosser chez ago, il faut les diplômes ago etc...

maintenant, pour être batteur (non enseignant), tu n'as besoin d'aucun diplôme
si tu veux monter ton école privée, tu n'as pas besoin de diplômes

Sache qu'il faut quand même te dépêcher, parce que si tu attends d'avoir le bac pour entrer dans un cursus conservatoire, tu vas te retrouver à côté de gamins dans des ateliers, ça peut être gênant, pas impossible mais gênant...
Avatar de l’utilisateur
ChristopheMazette
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 372
Inscription : Jeu 23 Avr 2009, 21:32
Localisation : Calais

Re: Ago, l'éternel débat

Message par if6was9 » Lun 4 Jan 2010, 01:30

J'ai commencé vers 13 ans à Orleans pendant 5 ans puis 5 autres à Issy les Moulineaux

EDIT mon post précédent n'avait rien de présomptueux
10 ans chez ago n' a pas fait de moi le batteur que je voudrais etre, comme je l'ai dis, question de travail et de talent.
Avatar de l’utilisateur
if6was9
Place ses micros
 
Message(s) : 99
Inscription : Dim 20 Déc 2009, 17:18
Localisation : 04

Re: Ago, l'éternel débat

Message par lolo_O » Lun 4 Jan 2010, 18:31

tu es de quelle région pour avoir un cepi musiques actuelles?
parce que le cepi a vraiment du mal à se mettre en place, il est surtout en test dans certaines régions (nord pas de calais et poitou charentes, je crois)
donc c'est déjà rare en classique mais encore plus en jazz et musiques actuelles

Les diplômes nationaux ne seront nécessaires que si tu veux enseigner dans des conservatoires publiques
si tu veux bosser chez ago, il faut les diplômes ago etc...

maintenant, pour être batteur (non enseignant), tu n'as besoin d'aucun diplôme
si tu veux monter ton école privée, tu n'as pas besoin de diplômes


Bonne nouvelle j'habite à La Rochelle donc en poitou charentes et sinon mon but n'est pas de devenir enseignant (en tout cas pour le moment) je souhaite juste acquérir une reconnaissance professionnelle et après me débrouiller pour en vivre.

Sache qu'il faut quand même te dépêcher, parce que si tu attends d'avoir le bac pour entrer dans un cursus conservatoire, tu vas te retrouver à côté de gamins dans des ateliers, ça peut être gênant, pas impossible mais gênant...


Il est vrai que je n'y avais pas pensé, je risque vraiment d'être avec des personnes jeunes même dans un cursus de musiques actuelles amplifiées ? Et sinon peut tu m'envoyais des liens (MP) parlant de tout cela histoire de m'éclairer un peu plus.
Avatar de l’utilisateur
lolo_O
Sound check...
 
Message(s) : 150
Inscription : Dim 23 Nov 2008, 12:42
Localisation : La Rochelle
Matos: Tama superstar EFX Fusion zidljian A custom, bosophorus, dw 5002.

Re: Ago, l'éternel débat

Message par ChristopheMazette » Lun 4 Jan 2010, 22:43

j'ai pas de liens parlant de ça, désolé

c'est vrai que dans ces cursus, les gens sont souvent plus âgés
mais ils ont souvent suivi un cursus plus classique avant
ce qui leur met un pied dans l'établissement

les places sont souvent réservées au jeunes élèves
et les adultes qui y entrent ont souvent un niveau 3ème cycle
après ça dépend des endroits

pour vivre de la batterie, il faut surtout connaître du monde, être capable de jouer dans plusieurs groupes y compris des groupes de musique alimentaire
parce que le metal, c'est vraiment pas la musique la plus diffusée et donc rarement un gagne pain
Avatar de l’utilisateur
ChristopheMazette
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 372
Inscription : Jeu 23 Avr 2009, 21:32
Localisation : Calais

Re: Ago, l'éternel débat

Message par lolo_O » Mar 5 Jan 2010, 20:14

pour vivre de la batterie, il faut surtout connaître du monde, être capable de jouer dans plusieurs groupes y compris des groupes de musique alimentaire
parce que le metal, c'est vraiment pas la musique la plus diffusée et donc rarement un gagne pain


Je joue principalement du métal, car c'est le style qui m'attire le plus, mais en contre partis j'aime aussi tous les autres styles de musique et même dans mon jeu je ne fais pas de la double non-stop !

Il m'arrive de faire une chabada ou de faire des plans groove ! :wink: (et ça je le doit à mes cours)

Et sinon pour en revenir aux études j'ai découvert ce site :

http://www.catoire.fr/

L'ayant parcourus je suis toujours très intéressé, par contre comme tu le disais ça marche par cycle qui vont de 1 à 3 et c'est 3 ans par cycle. :P
Arriverais tu as situé mon niveau par rapport au cycle si je t'envoie un enregistrement audio de ce que je peux faire ?
Avatar de l’utilisateur
lolo_O
Sound check...
 
Message(s) : 150
Inscription : Dim 23 Nov 2008, 12:42
Localisation : La Rochelle
Matos: Tama superstar EFX Fusion zidljian A custom, bosophorus, dw 5002.

Re: Ago, l'éternel débat

Message par Gabriel82 » Ven 25 Oct 2013, 09:35

Je suis de l'école agostini à Toulouse. Je suis entièrement satisfait de l'enseignement proposé. On nous passe les clés (un trousseau de clé) pour réussir et progressé, à nous de faire le tri et de se servir de ces éléments pour forger notre personnalité de jeu. A l'école agostini Toulouse, il ne se passe pas un cours sans que l'ont mette en application un travail sur un support musical.

je pense pas que mon jeu soit formaté , j'ai mon style, mon univers (avec ses défauts et ses qualités), et je sais faire la part des choses entre "bosser de manière très scolaire comme un robot le solfège et la technique" et " travailler intelligemment les exercices en les incorporant dans mon jeu et dans la musique "

Une liste de 3 playback que j'ai réalisé[/b]. Veuillez m’excusez pour les nombreux « pains », à ma décharge, les pistes sur playback ont été enregistrées en une prise.

https://soundcloud.com/gabriel-delmas/get-to-it" onclick="window.open(this.href);return false;
https://soundcloud.com/gabriel-delmas/h ... rown-revue" onclick="window.open(this.href);return false;

Et voici d’autres vidéos







ps: Certainement que d'autre école agostini sont moins accès sur la "musicalité", moi je peux vous garantir que l'école agostini a Toulouse fait partie des meilleures école de batterie dans le Sud de la France.
Gabriel82
Place ses micros
 
Message(s) : 80
Inscription : Mar 16 Oct 2012, 22:45
Matos: Sonor SQ2 18*16/12*8/14*14
Caisse Claire Benny Greb Signature
Cymbale Zildjian Constantinople
Hardware Ludwig Atlas Pro

Re: Ago, l'éternel débat

Message par vavou » Ven 25 Oct 2013, 10:54

je crois aussi que l'école de D. Dumoulin est vraiment bonne.

dis-nous le nom de ton prof, ouvre un sujet et parles de lui, de son contenu de cours, de ce qu'il t apporte.

parles donc de la salle ou tu es élève, de son insonorisation, du nombres d'élèves par cours, du projet pédagogique !

DU CONCRET SVP


cher amis membres du forums, vous avez compris, qu'a la place de parler de vous, et de votre parcours en détails, vous venez sur le site pour faire de la pub....et presque tous de la même manière, tenant le même discours!
là une des meilleures école du sud de la France. :|

Franchement la classe de batterie du conservatoire de Perpignan, c'est pas dégueulasse, y a de sacrés killer dedans, sans parler du prof :shock:
demandez donc à Soft ou à Alexandre de vous parler du batteur qui était venu faire un concert chez moi le jour de mon anniversaire ! oh le p'tit con, qu'est ce qu'il jouait bien :|
faites un effort: rédigez un truc un peu plus conséquent
Dernière édition par vavou le Ven 25 Oct 2013, 12:35, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
vavou
Au bar avec les fans
 
Message(s) : 2743
Inscription : Sam 13 Mai 2006, 08:46
Localisation : SE de la France
Matos: Jazzette only Sonor, Gary
j'opte pour les peaux naturelles, et les cymbales rares

Re: Ago, l'éternel débat

Message par soft » Ven 25 Oct 2013, 12:33

j'entérine: Perpignan est un pépinière de killers, et le doux jeune homme au top de charlé serré pis qu'un expresso napolitain était hautement toxique.

pour les noobs: Vavou est un être sensible et volontiers véhément qui cache un coeur d'or et un pédagogue curieux de grande valeur.

forcément, depuis le temps qu'il est sur le forum et qu'il voit débarquer des mecs qui repeignent tout au roulor couleur Ago (au point qu'on se demande comment les batteurs font pour apprendre à tenir leurs baguettes au Minnesota, à Khartoum ou en Laponie trans Carpathique), ça lui crapahute le neurone; on l'excusera. :ouui:
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 18635
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: Ago, l'éternel débat

Message par Gabriel82 » Lun 28 Oct 2013, 17:13

Mon dernier message n'avais pas pour vocation de faire de la pub, mais pour montrer clairement mon jeu à partir de la formation que j'ai eu. En bref, c'est à l'appréciation de l'élève de se servir des cours appris pour pouvoir l'incorporer dans son jeu. Et c'est l'élève seul qui pourra trouver sa musicalité et sa personnalité. L'école Agostini de Toulouse ne formate pas les batteurs puisque si on regarde les élèves diplômés, ils ont pour la plupart des jeux très différent en fonction de leurs qualités.

Encore une fois c'est à l'élève d'être intelligent et de faire le tri en fonction de ce qu'il veut devenir comme batteur... et comme musicien surtout.

Je suis rentré en 2007 à ago avec comme professeurs Jean-Patrick Louvet et Daniel Dumoulin. La précision de leurs analyses, leurs bonne humeur, et la connaissance réelle de l'instrument et de son histoire m'ont beaucoup plus. Les cours peuvent être individuel (cela reste rare) ou en groupe de 3 , 4 ou 5 maximum. Il y a 4 salles avec du matériel allant du très correct à très bon (batterie Usa gretsh). La philosophie de l'école est axés jazz, mais il nous arrive de jouer d'autres styles assez régulièrement.

Autre préjuger " a ago on fais que de la technique" Pas a Toulouse en tous cas. Bien sur la technique est importante dans une optique de servir les idées, la musique, donc on en bouffe, mais pas autant que les gens peuvent le penser.

Je n'ai aucune idée comment ce passent les cours des débutants à l'école agostini, mais je peux comprendre que le solfège , la technique peuvent être rebutant. Plus le niveau grimpe, plus on vous demandera de "jouer" et on vous conseillera et vous serez à même de comprendre les bien faits de certains exercices .

Je ne rentrerai pas dans les détails encore plus profond (même si notre cher vavou veut du concret), le mieux étant d'y faire un tour et de voir si cela plait.

Pour information les derniers batteurs sortie de l'école Agostini de Toulouse sont des batteurs tels que Guillaume Destarac, Théo Lanaud, Laurent-Emanuel Bertholo, Arnaud Dolmen, Baptiste de chabaneix, Sonny Troupé, Lorie Delatie et plein d'autres. Croyez moi , cela cela en dit long sur la qualité de l'enseignement.
Gabriel82
Place ses micros
 
Message(s) : 80
Inscription : Mar 16 Oct 2012, 22:45
Matos: Sonor SQ2 18*16/12*8/14*14
Caisse Claire Benny Greb Signature
Cymbale Zildjian Constantinople
Hardware Ludwig Atlas Pro

Re: Ago, l'éternel débat

Message par vavou » Lun 28 Oct 2013, 19:54

merci pour ce message détaillé, et bien sympa.
merci aussi d avoir mis tes vidéos en ligne: c'est exactement ce qu'il faut pour se forger une opinion
comme toi, je pense que le travail de D. Dumoulin est d'une grande qualité.
Sans parler de son esprit: très chouette personne que ce monsieur.

Bon, souvent des élèves d'Ago passent faire un commentaire qui tient plus de la pub que du partage d'infos .

à l'inverse de ce que tu dis, il me semble qu il y a (ou qu'il y a eu) un moule ago.
je veux dire un formatage, et sur ce point je ne suis pas tout à fait en phase ton propos
mais ce n'est pas grave.
bonne continuation
Avatar de l’utilisateur
vavou
Au bar avec les fans
 
Message(s) : 2743
Inscription : Sam 13 Mai 2006, 08:46
Localisation : SE de la France
Matos: Jazzette only Sonor, Gary
j'opte pour les peaux naturelles, et les cymbales rares

Re: Ago, l'éternel débat

Message par Gabriel82 » Lun 28 Oct 2013, 20:59

il y a 20 ans beaucoup de batteurs sortaient d'ago et faisaient tous de la variété. D’où le début d"une rumeur de formatage.

Maintenant c'est beaucoup moin le cas (mais je me base sur l'école agostini de Toulouse). Effectivement je connais des types qui sont à ago,même à toulouse, qui ont une technique de haut niveau, et qui lisent super bien mais qui jouent pas terrible. C'est leur problème, chacun prend la voie qu'il veut prendre avec les capacités qu'il a. Je pense qu'il y a ce type de problème dans beaucoup d'autres écoles.
Gabriel82
Place ses micros
 
Message(s) : 80
Inscription : Mar 16 Oct 2012, 22:45
Matos: Sonor SQ2 18*16/12*8/14*14
Caisse Claire Benny Greb Signature
Cymbale Zildjian Constantinople
Hardware Ludwig Atlas Pro

Re: Ago, l'éternel débat

Message par revolver » Dim 3 Nov 2013, 15:05

Alors y'aurait tant à dire, que je ne le dirai pas ! A mon avis Ago ou Tama ou autre ne sont que des noms plus ou moins célèbres : une école est ce que son directeur en fait, je l'ai déjà précisé, et un directeur moyen d'une école réputée bonne proposera une école moyenne, etc.

Pour apporter de l'eau au moulin de Daniel ( :twisted: ), un réèl projet pédagogique, une vision de la musique et de la batterie, et du concret avec par exemple Ali Baba et les 40 batteurs écrit par lui même (rimes et rythmes)... Le D.V.D vient de sortir, voilou bisous !
revolver
Place ses micros
 
Message(s) : 55
Inscription : Mar 9 Sep 2008, 15:27
Localisation : toulouse (Rue Temponnière)
Matos: Ludwig érable "wine burst" (dimensions standarts)
cymbales charlé Sabian + Crash ufip + Ride Sabian

PrécédentSuivant

Retour vers Lieux d'enseignements (Discussions)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité