Ago, l'éternel débat

Parlez des écoles, associations, profs, instituts où vous apprenez (ou avez appris) la batterie.
ATTENTION : Enseignants ou structures, merci d'aller dans la rubrique "Je fais ma promo".
Règles du forum
ATTENTION : Enseignants ou structures, merci d'aller publier dans la rubrique "Je fais ma promo"

Re: Ago, l'éternel débat

Message par virgule » Mer 27 Nov 2013, 16:17

Mouton-carnivore a écrit :Là c'est tout de même un autre problème que celui de l'école... Si les élèves ne sont pas assez bosseur et attentifs pour suivre, faut-il nécessairement demander au prof de ralentir le rythme ?


Tout dépend du nombre d'élèves largués, mais si la proportion est non négligeable, c'est peut être aussi que la pédagogie laisse à désirer.

Je trouve qu'en général (école, lycée, fac), les méthodes d'enseignements sont médiocres et ne favorise que ceux ayant des facilités, un gros background culturel et social, et laisse les autres au bord de la route
Avatar de l’utilisateur
virgule
En plein solo
 
Message(s) : 1217
Inscription : Lun 9 Avr 2012, 22:19

Re:Discours de la méthode.

Message par John Steed » Mer 27 Nov 2013, 19:40

Je trouve qu'en général (école, lycée, fac), les méthodes d'enseignements sont médiocres et ne favorise que ceux ayant des facilités, un gros background culturel et social, et laisse les autres au bord de la route


Les "méthodes" sont une chose, ce qu'en font les enseignants en est une autre. Il faut une sacrée pratique pédagogique et une solide expérience pro pour être capable de faire preuve de recul, d'esprit critique quant aux méthodes. Savoir piocher ici et là, distinguer le pertinent, ce qui fera progresser et surtout l'adapter à son public. La méthode Ago n'est ni bonne ni mauvaise, elle reste une METHODE parmi tant d'autres qui peut être profitable à certains et pas à d'autres. Au prof de se l'approprier, de faire preuve de créativité dans les applications. Cela s'appelle la pédagogie trop souvent négligée au profit d'un enseignement purement méthodologique.
Avatar de l’utilisateur
John Steed
En plein show
 
Message(s) : 746
Inscription : Jeu 21 Mai 2009, 09:29

Re: Re:Discours de la méthode.

Message par soft » Mer 27 Nov 2013, 21:48

John Steed a écrit : La méthode reste une METHODE parmi tant d'autres .


pas vraiment d'accord pour le "parmi tant d'autres"; je ne connais pas d'autre méthode aussi pléthorique, multi-tentaculaire et polymorphe. Sa systématique en fait malheureusement un fleuron de l'anti-musicalité, c'est justement pourquoi le pédagogue devra savoir user de discernement et faire les "blends" qui conviendront à son élève ou à ses choix pédagogiques.

on arrête avec ces conneries ? :roll: :?
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 19021
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: Ago, l'éternel débat

Message par FlaTaTaFlaTa » Mer 27 Nov 2013, 22:02

Je voudrais pas jouer au chieur, mais je frétille d'avance quand je vois que la section pédago est active - en revanche quand je me rends compte que c'est ce sujet (ou ses deux/trois cousins) qui a été rallongé, je débande direct :D

Avec les 3 (au moins) sujets traitant d'Ago, tout a été dit non ? Le reste c'est les éternelles guéguerres de clocher...
Avatar de l’utilisateur
FlaTaTaFlaTa
Sound check...
 
Message(s) : 159
Inscription : Jeu 20 Juin 2013, 23:36

Re: Ago, l'éternel débat

Message par ChristopheMazette » Jeu 28 Nov 2013, 09:10

gueguerre de clocher, pas vraiment pour moi
je suis fonctionnaire, j'ai toujours enseigné dans le public
j'ai été inscrit plus de 20 ans dans des écoles publiques

et je m'oppose juste au déglinguage systématique subi par AGO
Avatar de l’utilisateur
ChristopheMazette
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 372
Inscription : Jeu 23 Avr 2009, 21:32
Localisation : Calais

Re: Ago, l'éternel débat

Message par Arkhamdrummer » Ven 21 Mars 2014, 22:15

Salut tout le monde... Tout a été dit ou presque sur Ago... N'empêche que personnellement après avoir passé 5 ans de cours dans une école de musique, où le prof me faisait travailler sur des relevés... Ben Ago c'est quand même le niveau au-dessus. Je suis tombé sur un très bon prof, qui notamment a joué avec l'ONJ (orchestre national de jazz) et qui pour le coup ne jurait que par l'enseignement Agostini, et lui me fait travailler la musicalité et le son en me répétant "Ouais ouais c'est bien la technique mais avant tout il faut que ça vive ! Le groove avant tout". Donc comme partout à Ago il y a des bons et des moins bons...
Arkhamdrummer
Passe la tête...
 
Message(s) : 2
Inscription : Jeu 6 Mars 2014, 15:12

Re: Ago, l'éternel débat

Message par soft » Ven 21 Mars 2014, 22:25

Manu Denizet ?

le prof c'est capital. Ago est une école des possibles et aussi des peu probables; si tu n'a pas kékun d'avisé pour te guider dans la forêt mystérieuse tu va te faire bouffer tout cru par un Ork ou un Gremlin, c'est couru.
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 19021
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: Ago, l'éternel débat

Message par Arkhamdrummer » Sam 22 Mars 2014, 23:16

Mon prof c'est Patrick Aillard, qui a une école Agostini à Evreux (où je suis donc) et une école privée à Montigny le Bretonneux je crois... Mais il part et est remplacé l'année prochaine par un monsieur au gros CV aussi... On verra bien ce que ça donne je vous raconterai ^^
Arkhamdrummer
Passe la tête...
 
Message(s) : 2
Inscription : Jeu 6 Mars 2014, 15:12

Re: Ago, l'éternel débat

Message par Mouton » Jeu 10 Juil 2014, 16:45

soft a écrit :Manu Denizet ?

le prof c'est capital. Ago est une école des possibles et aussi des peu probables; si tu n'a pas kékun d'avisé pour te guider dans la forêt mystérieuse tu va te faire bouffer tout cru par un Ork ou un Gremlin, c'est couru.


Totalement d'accord !

Quelque soit la discipline enseignée ( batterie ou autre ) c'est souvent le prof qui fait que ça marche ou pas ( et si on bosse aussi :wink: ), donc ce n'est pas tant de savoir si Ago c'est bien ou pas mais plutôt de savoir si le prof concerné va être capable de tirer le meilleur de l'élève et des "méthodes" Agostini ( ou autres )...à la base travailler l'exercice 5D page 11 du solfège syncopé n°1 ( ceux qui sont passés chez Ago comprendront :wink: ) de chez Ago n'a pas spécialement d'intérêt, pourtant je pense que dans chaque école Agostini on travaille cette page ( et pas qu'un peu ) : y'a que des noires et des croches, c'est super rébarbatif si on bosse ça seul bêtement...maintenant selon le prof et la manière d'aborder cette page ça peut être chiant comme la mort ou au contraire très instructif selon la consigne donnée par le prof : remplacer les silences par des roulements, les croches par des toms ou des ra, les noires par un baton melé, etc...

Bref tout n'est pas parfait mais tout n'est pas à jeter non plus :wink: ...
Avatar de l’utilisateur
Mouton
Place ses micros
 
Message(s) : 82
Inscription : Sam 11 Jan 2014, 16:23
Localisation : Dans l'Aisne...de qui ?

Re: Ago, l'éternel débat

Message par drm49 » Ven 11 Juil 2014, 06:29

Une ecole de batterie, c'est une ecole, et comme tout apprentissage, il y a le programme et l'enseignant.

la méthode Ago est une méthode, mais clairement ce qui fera la différence c'est le petit plus apporté par l'enseignant; si le but est d'apprendre par coeur des pages de technique, pas besoin de prof.

je n'ai jamais entendu quelqu'un dire de son lycée/college : j'ai eu un mauvais programme; par contre "j'ai eu un mauvais prof" ca oui, on l'entend.

donc la technique, oui bien sur; mais surtout le savoir, c'est a dire l'association de la technique et de l'expérience qu'un prof accepte de partager.
drm49
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 330
Inscription : Lun 3 Mars 2014, 14:31
Localisation : Yvelines
Matos: Mapex Venus
Mapex Q Series

Précédent

Retour vers Lieux d'enseignements (Discussions)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron