[CONCERT] NJP du 09/10/10 : Yardbirds, John Mayell ..

Un cd, un concert, un dvd live qui vous a plu ou déplu, racontez nous.

[CONCERT] NJP du 09/10/10 : Yardbirds, John Mayell ..

Message par LRS » Dim 10 Oct 2010, 11:13

Et voilà, la soirée NJP portée sur le Blues s'est finie aujourd'hui avec des tonnerres d'applaudissement et de grandes démonstrations de la part des musiciens présent qui étaient dans l'ordre d'apparition (qui à été modifié) :

-The Yardbirds

-Jean Jacques Milteau

-John Mayell

-Awek

Mais revenons en arrière et voyons comment la soirée s'est déroulée ;)

19h30 : Arrivée au chapiteau, très bon accueil offert par les "gens qui s'occupe du NJP :lol: ", j'arrive pour me placer et je vois que les gradins sont déjà pas mal pleins...

20h : Sur musique de blues/jazz, l'attente est rompue, silence total, écran noir, on voit des ombres s'approchées sur scène, et les voici les voilà ! Les Yardbirds arrivent sur scène avec un morceau d'entrée blues qui envoit la patate !


YARDBIRDS


Enfin l'on voit les membres du groupe donc, qui ont l'air d'avoir bien changé depuis 2003 avec leur album "Birdland", je suis navré mais je n'ai put recueillir le nom des quelques jeunes membres, avec cet anglais à couper au couteau, je vais les "décrire".

Le chanteur est typé métisse, joue de l'harmonica, de la guitare et des percussions, le bassiste cheveux courts, une petite barbe et un jeu vraiment sympa. ;)

Nos McCarty et Chris Dreja nationaux sont quant à eux, toujours à leur poste.

Parlons d'ailleurs de ces deux gaillards sur scène, on est vraiment touché par le mélange des générations dans ce groupe, d'un côté les deux "vieux", de l'autre les trois "jeunes et fringuant". Sur scène, on voit clairement que Dreja et McCarty laisse la place libre aux jeunes, le jeu de scène de Dreja reste sobre, j'ai surtout sourit le voyant faire les choeurs avec ses "HEY !", il était vraiment énorme. :lol:
Mais hormis le fait que l'on remarque surtout les jeunes dans ce new Yardbirds, on sent que la présence des patriarches n'est pas loin, qu'ils imposent tout de même une certaine puissance dans le groupe, malgré leur sobriété.

Le jeu de batterie de McCarty, tout en chabada bluesy sur certains morceaux et en quelques roulements, est et reste rudement efficace, j'ai pas grand chose de mal à dire sur son jeu, de toutes façon, je n'en aurai pas la prétention.

Les "bleus" nous ont donc posé là environ 6 morceaux, avec un hommage à Jeff Beck pour une de ces chansons écrites en 1966, et un "Dazed and Confuzed" totalement..génial, le batteur ayant la patate sur le solo de guitare, accompagné par la basse envoûtante et la rythmique d'acied de Dreja. Le seul truc qui m'a fait bizarre étant la voix du chanteur sur ce titre, qui je trouvais, ne collait pas trop comparé aux textes, cependant le chanteur se débrouillait très bien.

21h : Et voilà, après cette heure consacrée aux Yardbirds, je me rend sous le petit chapiteau à côté pour voir ENFIN, mes idoles parmis tant d'autres.
Je m'approche et me fait dédicacé un de leurs CD, et puis comme tout "bon public bien chiant", une jolie photo avec le sieur Dreja et le sieur McCarty. (petite anecdote, lorsque McCarty signa mon CD le premier, je lui ai dis mon nom donc "Lucas", et celui ci à compris Richard.., ce petit moment drolatique partagé avec ce monsieur m'a fait vraiment plaisir, qu'il s'excusa et raya le "Richard" pour mettre le fameux "Lucas" à la place :lol: )

Mais le plus intéressant vient après, Dreja et McCarty étaient dehors à fumer leur cigarette, et j'ai eu l'immense honneur de pouvoir échanger quelques mots avec, ma prof d'anglais aurait été fière de moi, voici ce que j'ai put "recceuillir" en vitesse : A la question de ce qu'il pensait de la scène de Nancy, ils m'ont répondu qu'ils trouvaient le public chaleureux et vraiment dans leur "trip" (comme tout le monde vous me direz), ils ont aussi était très heureux de voir le type de public qu'ils avaient, beaucoup de "vieux" qui les suivent depuis des années, et quelques jeunes "comme moi", qui écoutent leur musique et qui les touchent. J'ai également demandé leur impression de la scène musicale actuelle. Ils s'en sortent comme de gentlemens, disant que la musique actuelle doit continuer d'avancer, comme l'a été leur musique dans les années 60, quelque soit le style musical. Leur seul reproche est le fait que la "vraie" musique, avec de "vrais instruments", de "vraies performances" et de "vrai plaisir de jouer pour les autres" s'estompent chez certains. Sur ces quelques mots qui m'ont fait trembler comme une pucelle, je quitta ces deux monsieurs, qui me serrèrent la main avec un "Bonne soirée Lucas, continue ta batterie jusqu'au bout, tu seras merci un jour et rock n roll !" :lol:


JEAN JACQUES MILTEAU

Voici donc ce Français d'harmoniciste, qui vint sur scène avec deux chanteurs africains, un batteur, un bassiste acoustique et un guitariste classique. Jean Jacques nous fit voyager dans "son Amérique", à chaque chanson nous expliquant le chemin, par le Mississippi, la Nouvelle Orléans et d'autres..

La prestation commença par un blues bien gras, bien Américain sur lequel le public dansait et suivait ce rythme puissant. Puis les musiques devenaient assez typées, passant d'un blues mineur et triste, avec des paroles philosophiques sur l'avenir de nos enfants. Le jeu de batterie était lui, varié. Passant par les balais avec un jeu fin et très jazzy, puis par des "baguettes grelots" rajoutant un effet très sympa, et évidemment les baguettes avec un jeu très blues et très puissant, en sextolets et tout le tralala et c'est la fête :chouille:
.
Enfin, la bande clôtura sur un énième blues, mais dans l'esprit de la Grange, qui mettait vraiment la patate par son shuffle.

Mais le plus marquant en plus de la prestation de Jean Jacques, est celle de ses chanteurs noirs. Ils sont Français mais je ne sais pas de quelle origine, en tout cas leur jeu de scène est.. :shock:
Des voix puissantes, avec de la vraie émotion et du plaisir d'être là et de chanter pour le public, entrecoupé par des danses, qu'on pourrait presque appelé en exagérant des transes, tellement cela était..Woaw. :shock:

J'eu droit à un autre orthographe et à une bonne continuation du Français. ;)

La partie Jean Jacques Milteau dura 1h10, et laissa place au sieur Mayell.


JOHN MAYELL

Arrivé avec une queue de cheval et une jolie chemise, John est accompagné d'un second clavier, d'un bassiste, d'un gratteux et d'un tambourineur. (C'est vraiment con que j'ai pas retenu le nom de chacun, mais 4 groupes, excusez ma mémoire défaillante :? )

Sa voix retentit, n'ayant pas changée depuis des années, et voilà c'est partit ! La machine est en route ! Cependant il y'a un problème...son micro ne marche plus durant toute la chanson ! Version instrumentale donc, mais qui franchement, n’ôta pas le plaisir de l'écoute.
Le problème de micro réglé, c'est repartit pour une heure de plaisir.

Des premières chansons au mélange Blues/Funk, avec des lignes de clavier se baladant d'ici de là, et des patterns de batterie franchement excitant, j'ai remarqué la puissance de la caisse claire du batteur noir aussi, qui envoyait la sauce dans les cages à miel.

Mais c'est surtout une chanson d'au moins 15/20 minutes qui confirma la légende John Mayell. Cette chanson, sans clavier, affubla à John le rôle d'harmoniciste en plus du chant. Une ritournelle simple de batterie avec deux coups de tom 12" à chaque fin de mesure, qui au début, choquait par rapport à la musique d'ensemble, mais qui au final se marié très bien. Quelques solos de guitare sur une jolie Gibson agrémentait le tout et rendait l'expérience énorme.

D'un coup, interruption des cordes, jeu Batterie/Harmonica de 2 ou 3 minutes qui enflammait le public, quelque solo de batterie à couper le souffle par la rapidité du bonhomme et le jeu :shock: , suite à ça, la chanson reprend son rythme normal et continue.
Et HOP ! Nouvelle interruption, cette fois ci l'on a droit à Batterie/Harmonica et Scat/Basse, la ligne de batterie par contre restait linéaire et ne bougeait pas sur son rythme initial. La basse par contre, allait du pick, au doigt et au slap, sur des lignes plus axées funk que blues, ce qui suscita l'ovation des gens. John Mayell passait de l'harmonica au Scat, ce qui à fait rire plus d'un avec sa voix. :lol:

Une belle prestation du grand, qui était déjà venu il y'a 2ans. Par contre, aucune venue de John dans le chapiteau "Rencontres" :?

AWEK

Dernier groupe présent ce soir, groupe Français de Toulouse ayant sortit déjà 5 albums, hormis le fait que le groupe soit local et que l'on peut excuser le fait que l'on aime pas, j'ai vraiment pas accroché, pourtant le blues j'adore ça. :?

Des chansons extrêmement similaires, mêmes intros de batterie, quasi mêmes breaks, et mêmes finals.
Une basse simple mais qui sonne sympa, un harmonica qui se manifeste qu'à quelques moments de la musique, une batterie simple aussi mais que j'ai trouvé beaucoup trop copier/coller, et un guitariste lead/chanteur qui m'a franchement dégoûté. Avec ses imitations de voix de l'époque dans le blues, des manières, une façon d'occuper la scène en courant, bref, c'était lui le centre du monde et ne laissait quasi aucune place à ses comparses qui étaient complètement effacés. J'ai écouté jusqu'au bout leur prestation et fût déçu, mais évidemment, c'est débile de comparer un groupe local aux Yardbirds ou à Mayell.
-------------------------------------------------------------------------------------------

Sur ce, la soirée s'est clôturée aux alentours d'une heure du matin, et tout s'est bien passé. Je n'ai pas put prendre de photo de la scène et des environs, à part celles de moi et des Birds.

En espérant que cette chronique ne fût pas trop barbante, dites moi vos impressions, critiques etc.

Tshaw. :bellal'irish:
Avatar de l’utilisateur
LRS
Sound check...
 
Message(s) : 109
Inscription : Lun 6 Avr 2009, 19:29
Localisation : Lorraine. :/

Re: [CONCERT] NJP du 09/10/10 : Yardbirds, John Mayell ..

Message par doubledrums » Jeu 14 Oct 2010, 20:25

John Mayall,Mayall :D :mrgreen:
doubledrums
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 254
Inscription : Mer 4 Jan 2006, 10:06
Localisation : Yffiniac(Bretagne Nord)
Matos: Depuis 2h,une PREMIER APK année 91,de couleur noire,et comme c'est trop long pour le reste RIEN

Re: [CONCERT] NJP du 09/10/10 : Yardbirds, John Mayell ..

Message par soft » Jeu 14 Oct 2010, 21:13

doubledrums a écrit :John Mayall,Mayall :D :mrgreen:


Non, non! Méyolle ! :evil:
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 17219
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: [CONCERT] NJP du 09/10/10 : Yardbirds, John Mayell ..

Message par LRS » Ven 15 Oct 2010, 18:42

Ouep Mayall, désolé de cette phote (c'était voulu là.. :bellal'irish: ), mais après ce pavé César je n'avais plus les points sur les i. :lol:

Dites plutôt ce que vous pensez de mon article quoi.. Image
Avatar de l’utilisateur
LRS
Sound check...
 
Message(s) : 109
Inscription : Lun 6 Avr 2009, 19:29
Localisation : Lorraine. :/

Re: [CONCERT] NJP du 09/10/10 : Yardbirds, John Mayell ..

Message par vince » Ven 22 Oct 2010, 11:12

les yardbirds.

john mac carty : batterie.
chris dreja : guitare rythmique
Ben King : guitare Solo (et solo de Bongo pendant little game)
Dave Small : Basse
Dave Small : chant , hamonica et bongo (for your love)

Image
vince
En plein solo
 
Message(s) : 1007
Inscription : Ven 20 Jan 2006, 16:45


Retour vers Chroniques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité