La relation basse batterie et les genres musicaux.

Parlez ici des exercices, techniques pour les batteurs de tous niveaux et des partitions en tous genres

La relation basse batterie et les genres musicaux.

Message par axel bass » Sam 1 Juil 2017, 17:24

Bonjour,

Je suis bassiste et j'aimerais travailler avec des batteurs, oui mais voila, je ne sais absolument pas quelles sont les genres musicaux intéressants a travailler de cette manière, ainsi que les skills nécessaires. Bon après je me doute qu'il faut savoir jouer en rythme et connaitre les bases mais j'aimerais aller plus loin que ça: J'aimerais pouvoir communiquer facilement avec les batteurs en générales et il me semble que le plus simple est de poser la question directement aux intéressés, c'est a dire a vous :

Pour vous, que doit maîtriser un bassiste et quelles sont les genres musicaux que vous aimez travailler avec des bassistes ?

De mon coté je suis persuadé que le Funk/Rythm'n'blues/Soul sont les gros trucs a maîtriser mais aussi qu'une bonne rythmique rock serra toujours appréciée a sa juste valeur.. et que le Blues est une grosses partie de ce qui peut être requis pour jouer facilement en Jam.

Voila voila, merci d'avance ! :cocktail:
axel bass
Passe la tête...
 
Message(s) : 6
Inscription : Sam 1 Juil 2017, 17:09

Re: La relation basse batterie et les genres musicaux.

Message par Wooden Mind » Sam 1 Juil 2017, 20:43

Tout ce qui est Funk :lol: après y'a vraiment beaucoup de styles ou t'as cette relation basse/batterie, Funk bien sur mais aussi Jazz, Fusion, et tout ce qui est rock un peu plus bourrin...il faut juste trouver ton truc quoi :wink: Je t'invite a regarder quelques vidéos sur youtube de ce que font Morgan Berthet et Shob, ca peut vraiment t'inspirer. A noter que les deux deux sont des monstres, très bons instrumentistes et surtout très bons musiciens :cocktail:
Wooden Mind
Monte son kit
 
Message(s) : 37
Inscription : Lun 27 Mars 2017, 15:44
Localisation : Marseille
Matos: Gretsch USA Custom TW 20/12/16
DW Collector's Maple 14x5.5
Istanbul Agop

Re: La relation basse batterie et les genres musicaux.

Message par Mouton-carnivore » Dim 2 Juil 2017, 04:25

A mon avis tu prends le problème à l'envers.
Tout ça est, bien sûr, très subjectif, mais tel que je vois les choses:

- Tous les styles de musique nécessite une bonne interaction basse/batterie. Je dis bien tous sans exception.
Et, à dire vrai, une bonne interaction avec les autres instrumentistes n'est pas une option non plus.
La sacro-sainte relation basse/batterie est peut-être surestimée. La section de cuivre elle est la pour la déco ? Le guitariste peut faire son truc dans son coin sans que personne ne l'écoute ?

- Les approches pour travailler le "groove" (que personne ne peut définir), la "relation basse/batterie" (que personne ne peut définir), le "swing" (au sens du "groove", que personne ne peut définir), etc...
Tout ça, c'est du chamanisme.
En réalité toute ces choses définissent simplement que tu es (ou pas) un bon musicien.

- Les histoires de couples basse/batterie qui marchent super bien ensemble ne sont, somme toute, jamais que l'histoire de deux bons musiciens qui ont la chance de jouer ensemble. Ils joueront tout aussi bien avec n'importe quel autre batteur ou bassiste.

Mais alors, qu'est-ce qu'un bon musicien (hors de toute question liée à la virtuosité technique) ? A mon avis ça se résume à deux choses:

- Une bonne écoute.
Si tu joues en restant concentré sur ton truc et sans écouter et réagir à ce que joue l'ensemble des musiciens, quelque soit le style, tu seras "out", ça ne groovera pas.

- Une bon "timing".
Si tu n'as pas une perception précise du temps sur lequel tu joues, et si tu n'es pas capable de te déplacer avec aisance dans celui-ci, on peut te mettre le meilleur batteur du monde, tu ne grooveras pas plus.

Et pour bosser tout ça il y a:
- une part de travail perso, histoire d'être suffisamment à l'aise sur son instrument pour pouvoir libérer une bonne part de son attention vers l'écoute des autres
- la nécessité de jouer aussi souvent que possible avec autant de musiciens que tu peux pour t'exercer à cette écoute
- l'importance d'écouter, aussi souvent que possible, différent types de musique afin d'intégrer "dans l'oreille" les différentes pulses, subdivisions etc.

Voili, voila...
Avatar de l’utilisateur
Mouton-carnivore
En plein solo
 
Message(s) : 1260
Inscription : Mer 28 Nov 2012, 11:16
Localisation : South Carolina
Matos: Sonor Phonic Plus Hi-Tech
Pédales: Capelle Excalibur - Sonor Perfect Balance
Cymbales: Istanbul / Paiste / Zildjian / Meinl
Hardware: Tama Roadpro

Re: La relation basse batterie et les genres musicaux.

Message par cram » Dim 2 Juil 2017, 09:42

Bien voila , tout est dit.......
Excellente synthèse :ouui:
Avatar de l’utilisateur
cram
En plein solo
 
Message(s) : 1334
Inscription : Lun 22 Sep 2014, 13:02
Localisation : au nord de l'ouest
Matos: dw, zildjian,sabian,ufip,agean,bosphorus,meinl,stagg
cc sonor vintage

Re: La relation basse batterie et les genres musicaux.

Message par axel bass » Dim 2 Juil 2017, 12:07

Hey, merci Mouton-carnivore pour cette très bonne synthèse...

Pour le moment je joue avec des boites a rythmes et loop de batterie, mais si c'est bien ce que je pense, le binôme basse batterie ça ne peut pas s'apprendre sans directement travailler avec des batteurs...

Stylistiquement, d'après ce que je vois un peu partout et ce qui confirme bien mon intuition, ce qui est le plus demandé a un bassiste c'est de savoir jouer tous ce qui rentre dans le répertoire funk au sens large du terme...
axel bass
Passe la tête...
 
Message(s) : 6
Inscription : Sam 1 Juil 2017, 17:09

Re: La relation basse batterie et les genres musicaux.

Message par Dream Drummer » Dim 2 Juil 2017, 13:05

C'est très bien vu de venir demander à des batteurs ce qu'ils attendent d'un bassiste, mais est-ce que tu as aussi demandé à des bassistes avec un peu plus d'expérience que toi ce qui, à leur sens, est vraiment primordial ? Je suis sûr qu'ils pourraient t'éclairer de leur propre expérience "je croyais que ceci et puis en fait non c'est plus cela sur ce point", etc ... D'autant qu'ils auront peut-être fréquenté plusieurs batteurs, plusieurs ensembles dans des styles différents, et pourront te donner des conseils généraux ou plus spécifiques.

Je traine un peu mes guêtres sur OnlyBass, je ne peux jurer que le sujet n'y a jamais été abordé, mais je suis sûr que les tauliers sauront t'aiguiller et te conseiller. :cocktail:
Majyk Oyster a écrit :Ne rien foutre ça peut faire progresser. Après c'est mieux de l'intercaler entre des périodes de travail qu'entre deux périodes de rien foutre.
Avatar de l’utilisateur
Dream Drummer
En plein solo
 
Message(s) : 1443
Inscription : Ven 12 Mai 2006, 20:33
Localisation : Clermont-Ferrand (63)
Matos: www.ladrummerie.com/viewtopic.php?f=73&t=35958

Re: La relation basse batterie et les genres musicaux.

Message par axel bass » Lun 3 Juil 2017, 17:31

En fait je prend des cours avec Franck Hermanny, je lui ai déjà posé en quelques sorte la question mais pas de la même manière (c'étais a propos des standards a bosser ) et il ma répondu de bosser Stevie Wonder,James Brown, Michael Jackson / Prince (je rajouterais Chic perso a sa liste).

(Mais je préfère ne pas gueuler a tue tête que je prend des cours de basse avec un grand nom de la basse en tous cas en France, c'est un gars super et je suis hyper enthousiaste de prendre des cours avec lui mais je ne veux pas profiter d'une sorte "d'argument d'autorité" et influencer ainsi les gens avec qui je parle).

Et j'ai déjà posé la question a des bassistes sur un forum. Qui n'ont pas comprit ma question car elle était peut être mal formulée. J'aurais due la poser de cette manière : "Quels sont les genres musicaux que je doit savoir jouer d'un point de vue stylistique avec les batteurs avec qui je suis susceptible de jouer un jour?". Sachant que je suis assez pointilleux: je ne cherche pas a "survoler un genre musicale" mais au contraire a maîtriser les gymniques des bassistes et batteurs qui ont posés les canons dans les genres fréquemment jouées par la section rythmique avec les musiciens avec lesquels je suis susceptible de jouer un jour. Savoir jouer "funk" je m'en fiche à la limite ça veut tous dire... savoir jouer a la Bootsy Collins par contre ça m'intéresse. Pareil, savoir jouer "du reggae" si c'est pour faire un vague truc roots ça ne m'intéresse pas du tout... jouer des trucs a la "Aston Barrett" ça, ça me parle.

Bosser un style de musique comme le latin pour la technique j'ai rien contre, mais franchement... encore faut il trouver les musiciens avec qui travailler (je vie dans le gard et pas en région parisienne). Sinon autant prendre un livre de rythme ou de plan radom et les bosser aux métronome ou sur une backingtrack... c'est pas ce que je demandais quoi... et c'est pas une approche stylistique mais a la limite une perte de temps: pendant ce temps la je pourrais bosser de quoi grossir et approfondir mon répertoire avec des trucs plus utiles. (Pas taper, c'est juste que trouver un batteur de Jazz Latin ou de musique Cubaine/Brésilienne dans ma région c'est quand même plus difficile que de trouver un bon batteur de Funk ou de Rock...).
Pour le Flamenco c'est le problème inverse: dans ma ville on en a beaucoup (trop) et pas toujours "bien fait" mais si je change de région l'utilité d'apprendre ce genre de musique (ou de toute façon la basse n'est pas très misent en avant comme la batterie) disparaît.

Je m'y suis mal pris et je prend sur moi (sauf dans certains cas ou les réponses étaient quelques peu de mauvaises fois), de toute façon mes recherches m'ont déjà largement répondus a mes questions...

(Ce qui a un peu entraîné une conversation houleuse et improductive sur les bords, je plaide coupable je peut être pas été cool :nop: ).

En plus je suis passé pour un blaireau. :/

Je parle stylistique et non pas technique ce que certains n'ont pas compris tous simplement.

J'ai aussi posé la question sur un groupe facebook de batteur, ça c'est très bien passé et ça a confirmé a peu près les hypothèses que j’avançais. "Jouer du funk" c'est le gros trucs a la basse pour pas mal de batteurs. Ca tombe bien j'allais déjà dans cette direction. A cela je rajoute les trois styles de blues (Texas, Chicago et British) ou a ma connaissance il y a de la basse électrique, (comme Roscoe Beck pour le Texas) et les bassistes un petit peu immanquables a jouer comme Pasto ou Porcaro... dans 99% des cas ça tombe extrêmement bien, ce sont des musiciens que je connais déjà et pour certains que j'ai déjà travaillé.


Donc pour tous ce qui est 'stylistique' c'est vue j'ai plus qu'a m'y coller je crois...

Vue que ça c'est fais. Il ne reste plus qu'a savoir quelles sont les qualités (objectives ou subjectives) qu'un batteur attend d'un bassiste en générale selon vous.

Voila :)
axel bass
Passe la tête...
 
Message(s) : 6
Inscription : Sam 1 Juil 2017, 17:09

Re: La relation basse batterie et les genres musicaux.

Message par Mouton-carnivore » Lun 3 Juil 2017, 21:43

axel bass a écrit : "Quels sont les genres musicaux que je doit savoir jouer d'un point de vue stylistique avec les batteurs avec qui je suis susceptible de jouer un jour?".


Il y a plusieurs réponses possibles.
Tu peux (plus que devoir) savoir jouer, au choix:

- Le style de musique qui te plait. Tu as même le droit de t'intéresser à plusieurs styles

- Le style de musique qui te permettra de trouver des musiciens avec qui jouer en fonction du préjugé que tu t'es forgé des musiciens de ta région

- Le style de musique qui plait à la majorité du public/des musiciens qui ont répondu à ta question

- Le style qui se vends le mieux

- Ce qui te passe par la tête sans notion de style


Personnellement je choisirais la première et la dernière option, mais les autres possibilités sont tout à fait recevable.

Ceci dit, lorsque tu mentionnes la nécessité, pout toi, d'apprendre à jouer comme Bootsy Collins ou Aston Barrett, il manque la justification, le pourquoi de tout cela.
Souhaites tu 'étudier en profondeur le jeu de quelques joueurs reconnus pour pouvoir sonner comme eux dans un style donné, ou pour construire une vision "historique" de la construction du jeu de basse dans la musique "pop" au sens large ?


Pour finir, et sans vouloir être méchant ou quoi que ce soit, tu me sembles avoir beaucoup d'idées bien arrêtées sur la musique et les musiciens, et je ne suis pas sûr que ça t'aide:

- Il existe bien plus de "styles" musicaux que tu n'auras jamais le temps d'en écouter. Se limiter à deux trois styles simplement parce qu'ils sont les plus populaires auprès d'un panel non représentatif de musiciens pour la plupart amateur est peut-être dommage...

- J'aime beaucoup Bootsy Collins, mais si tous les bassistes jouaient comme lui, le monde serait bien triste... Reste qu'il peut être intéressant d'étudier en profondeur le pourquoi de son jeu. Tu te rendras alors sans doute compte qu'il a puisé son 'inspiration dans un univers bien plus vaste que "le funk et le blues" (ou pas).
Par ailleurs, la notion même de style n'est peut-être as aussi rigide que tu ne veux bien le penser (cf. les trois styles de blues).

- L'herbe est toujours plus verte ailleurs.
Il n'y a jamais de musiciens intéressants dans ma région, c'est bien plus diversifié ailleurs, etc.
Les metaleux se retrouvent par milliers dans des concerts d'un style de musique "pas assez représenté", les jazzeux se retrouvent par milliers dans des concerts d'un style de musique "pas assez représenté, les amateurs de chanson Française se retrouvent, etc....

C'est un cliché assez répandu chez les musiciens, et j'ai l'impression que ça gâche la vie à pas mal de monde finalement.
Certes, tu auras sans doute plus de mal à trouver des musiciens branché musique Cubaine que des musiciens branché funk. Mais tu n'en trouverais sans doute pas beaucoup plus facilement à Paris.

Pour prendre des exemples persos:

- quand je vivais à Marseille on était quelques musicos à trouver que Montpellier bougeait plus niveau scènes. En discutant avec un Montpellierain il s'est avéré qu'il pensait que sa ville bougeait moins que Marseille...

- j'ai passé des années à avoir l'impression d'être le seul musiciens de ma région intéressé par autre chose que le reggae le rap et le metal. Du moment ou j'ai fait la connaissance d'un petit groupe de musiciens qui partageaient mes intérêts, le fil s'est déroulé et j'ai découvert un nombre insoupçonné par moi jusqu'alors de musiciens qui avaient les même penchants.

- idem pour les concerts, il ne passait jamais de bons concerts dans ma ville, jusqu'à ce que je sache où trouver les infos, où se trouvaient les salles intéressantes, et que je passe mon temps à voir des concerts.

- quand je suis passé outre-atlantique TOUS mes amis musiciens de France m'ont dit qu'ils m'enviaient parce que "là-bas c'est autre chose", "tous les bons musiciens sont là-bas", "il y a bien plus de mecs qui jouent de tel ou tel style", etc.
Résultat ? J'ai surtout croisé les mêmes musicos en bois, brailleurs de salle de bain, planteurs de clous, bassiste à un doigt et branleurs de guitare qu'en France. Et j'assiste à moins de concert qu'à Marseille (où il n'était sensé rien se passer). Et ce dans deux Etats différents. Tout simplement parce que je ne sais, manifestement, pas encore où les choses se passent (je commençais tout juste à me faire quelques contacts quand j'ai du déménager dans un autre Etat). Le sacro-saint "réseau" finalement...

Ca rejoint, dans l'idée (je dirais dans l'attitude plutôt, puisqu'il s'agit d'un autre sujet), un peu le même principe que la pléthore de groupes amateurs qui se plaignent que personne ne se déplace pour voir leur concert dans la petite salle de quartier ("parce que les gens ne sont pas curieux et préfèrent rester à la maison regarder la télé plutôt que de découvrir un nouveau groupe", bien entendu), alors qu'eux-même ne se déplaceraient jamais pour aller écouter un petit groupe amateur local qu'ils ne connaissent pas...

Bon, j'ai fait trop long, et je deviens nébuleux...

:bellal'irish:
Avatar de l’utilisateur
Mouton-carnivore
En plein solo
 
Message(s) : 1260
Inscription : Mer 28 Nov 2012, 11:16
Localisation : South Carolina
Matos: Sonor Phonic Plus Hi-Tech
Pédales: Capelle Excalibur - Sonor Perfect Balance
Cymbales: Istanbul / Paiste / Zildjian / Meinl
Hardware: Tama Roadpro

Re: La relation basse batterie et les genres musicaux.

Message par boomfred » Lun 3 Juil 2017, 22:17

axel bass a écrit : quelles sont les qualités (objectives ou subjectives) qu'un batteur attend d'un bassiste

Qu'il soit (son) Lemmy.
Qui tente n'a rien.
Avatar de l’utilisateur
boomfred
Modérateur
 
Message(s) : 7275
Inscription : Lun 27 Sep 2010, 15:56
Localisation : Haute Saintonge rules !

Re: La relation basse batterie et les genres musicaux.

Message par axel bass » Mar 4 Juil 2017, 16:00

Il y a plusieurs réponses possibles.
Tu peux (plus que devoir) savoir jouer, au choix:

- Le style de musique qui te plait. Tu as même le droit de t'intéresser à plusieurs styles <- ça je le fait, c'est même ce qui me guide, si je pense qu'il faut étudier le blues c'est aussi parce que ça me plait (j'ai découvert deux super bassistes de blues chicago, un plus r&b et l'autre plus "pasto" et je kiff)... hélas je ne suis pas un paragon d'objectivité.

- Le style de musique qui te permettra de trouver des musiciens avec qui jouer en fonction du préjugé que tu t'es forgé des musiciens de ta région <- ca c'est le gros de mon approche même si c'est pas forcément flatteur, je ne le nie pas. En science c'est l'approche "hypothético-déductive", je part d'un préjugé au sens littéral et je vois si ça marche... (après je suis a des années lumières d'une approche réellement scientifique, mon esprit est trop grossier pour ça).

- Le style de musique qui plait à la majorité du public/des musiciens qui ont répondu à ta question <- de même que précédemment.

- Le style qui se vends le mieux<- hum.... je l'ai pas fait ça, je suis parti de l'idée fixe qu'en france la musique qui se vend c'est forcément du maitre gim ou autre alors que non pas forcément.

- Ce qui te passe par la tête sans notion de style <- ça oui ! Ca évite de trop s’encroûter dans ses habitudes.


Personnellement je choisirais la première et la dernière option, mais les autres possibilités sont tout à fait recevable.

Ceci dit, lorsque tu mentionnes la nécessité, pout toi, d'apprendre à jouer comme Bootsy Collins ou Aston Barrett, il manque la justification, le pourquoi de tout cela.
Souhaites tu 'étudier en profondeur le jeu de quelques joueurs reconnus pour pouvoir sonner comme eux dans un style donné, ou pour construire une vision "historique" de la construction du jeu de basse dans la musique "pop" au sens large ?

Je souhaite effectivement étudier en profondeur quelques joueurs reconnus pour pouvoir sonner comme eux. Et ensuite me fabriquer mon propre style d'accompagnement a partir de cette base. (Plutôt que de tâtonner et de jouer ce que je joue déjà, je me trouve médiocre).

Après ca pose un gros problème, même si c'est une très bonne idée je pense, c'est le fait que la reconnaissance d'un artiste n'est pas un indice parfait de la pertinence de sa représentativité dans un genre de musique donné. (Ouach cette phrase sonne indigeste).

Par exemple, pendant longtemps on a pas tout forcément crédité James Jamerson pour son travail alors que le mec a lui seul a inventé une façon de jouer qui a influencé (en restant un quasi anonyme ) de nombreux bassistes phares par la suite... il faudra que je complète inévitablement mon approche en écoutant de nombreux bassistes moins reconnus (et je ne suis pas du genre a souhaiter l'uniformisation de la pratique musicale a quelques star, je suis contre que l'on fasse taire un patrimoine aussi vaste que celui de tous les petits musiciens pros "de l'ombre").

Pour finir, et sans vouloir être méchant ou quoi que ce soit, tu me sembles avoir beaucoup d'idées bien arrêtées sur la musique et les musiciens, et je ne suis pas sûr que ça t'aide:

Non, tu n'est pas du tout méchant bien au contraire... tu te donne la peine de donner une opinion critique, construite et constructive et de bonne foi par dessus le marché, même si elle ne va pas forcément dans mon sens, j'apprécie vraiment l'attention.

De plus c'est la seconde fois qu'on m'adresse de manière intelligente et lucide cette même critique. Je vais y réfléchir...

- Il existe bien plus de "styles" musicaux que tu n'auras jamais le temps d'en écouter. Se limiter à deux trois styles simplement parce qu'ils sont les plus populaires auprès d'un panel non représentatif de musiciens pour la plupart amateur est peut-être dommage...

Ca c'est complètement vrais.

- J'aime beaucoup Bootsy Collins, mais si tous les bassistes jouaient comme lui, le monde serait bien triste... Reste qu'il peut être intéressant d'étudier en profondeur le pourquoi de son jeu. Tu te rendras alors sans doute compte qu'il a puisé son 'inspiration dans un univers bien plus vaste que "le funk et le blues" (ou pas).
Par ailleurs, la notion même de style n'est peut-être as aussi rigide que tu ne veux bien le penser (cf. les trois styles de blues).

Tu reste dans le vrais, tous simplement, que rajouter ?
Oui il est très intéressant d'étudier le pourquoi du comment du jeu de basse a Boosty et oui les premiers musiciens a avoir joué du funk ne se sont pas dit "eh mec on va inventer un nouveau genre de musique" mais on simplement joué en combinant ensemble plusieurs background musicaux et aussi en expérimentant de nouvelles possibilités... on omet aussi trop souvent la sérendipité (le fait de faire une découverte par hasard ou par la force des choses). C'est encore plus vrais avec le Rock'n'Roll...

- L'herbe est toujours plus verte ailleurs.
Il n'y a jamais de musiciens intéressants dans ma région, c'est bien plus diversifié ailleurs, etc.
Les metaleux se retrouvent par milliers dans des concerts d'un style de musique "pas assez représenté", les jazzeux se retrouvent par milliers dans des concerts d'un style de musique "pas assez représenté, les amateurs de chanson Française se retrouvent, etc....

Ca c'est vrais mais c'est pas ce que je crois. J'ai des potes métaleux (métal moderne du genre Djent donc pas ma tasse de thé) qui sont de supers musiciens... par contre ce que je crois c'est que pour la musique latine, je vais avoir beaucoup de mal a trouver des musiciens qui maîtrisent déjà tous ces genres de musique (surtout un batteur), de même pour les musiques africaines... mais si j'en trouve je SAUTE sur l'occasion de bosser avec eux... en attendant je peux toujours bosser mes trucs vaguement latins ou africains dans ma piaule avec des backingtrack mais c'est pas comme ça que j'envisage la pratique musicale.

C'est un cliché assez répandu chez les musiciens, et j'ai l'impression que ça gâche la vie à pas mal de monde finalement.
Certes, tu auras sans doute plus de mal à trouver des musiciens branché musique Cubaine que des musiciens branché funk. Mais tu n'en trouverais sans doute pas beaucoup plus facilement à Paris.

C'est pas faux... (que dire de plus ? tu reste dans le vrais !)

Pour prendre des exemples persos:

- quand je vivais à Marseille on était quelques musicos à trouver que Montpellier bougeait plus niveau scènes. En discutant avec un Montpellierain il s'est avéré qu'il pensait que sa ville bougeait moins que Marseille...

- j'ai passé des années à avoir l'impression d'être le seul musiciens de ma région intéressé par autre chose que le reggae le rap et le metal. Du moment ou j'ai fait la connaissance d'un petit groupe de musiciens qui partageaient mes intérêts, le fil s'est déroulé et j'ai découvert un nombre insoupçonné par moi jusqu'alors de musiciens qui avaient les même penchants.

- idem pour les concerts, il ne passait jamais de bons concerts dans ma ville, jusqu'à ce que je sache où trouver les infos, où se trouvaient les salles intéressantes, et que je passe mon temps à voir des concerts.

- quand je suis passé outre-atlantique TOUS mes amis musiciens de France m'ont dit qu'ils m'enviaient parce que "là-bas c'est autre chose", "tous les bons musiciens sont là-bas", "il y a bien plus de mecs qui jouent de tel ou tel style", etc.
Résultat ? J'ai surtout croisé les mêmes musicos en bois, brailleurs de salle de bain, planteurs de clous, bassiste à un doigt et branleurs de guitare qu'en France. Et j'assiste à moins de concert qu'à Marseille (où il n'était sensé rien se passer). Et ce dans deux Etats différents. Tout simplement parce que je ne sais, manifestement, pas encore où les choses se passent (je commençais tout juste à me faire quelques contacts quand j'ai du déménager dans un autre Etat). Le sacro-saint "réseau" finalement...

Ca rejoint, dans l'idée (je dirais dans l'attitude plutôt, puisqu'il s'agit d'un autre sujet), un peu le même principe que la pléthore de groupes amateurs qui se plaignent que personne ne se déplace pour voir leur concert dans la petite salle de quartier ("parce que les gens ne sont pas curieux et préfèrent rester à la maison regarder la télé plutôt que de découvrir un nouveau groupe", bien entendu), alors qu'eux-même ne se déplaceraient jamais pour aller écouter un petit groupe amateur local qu'ils ne connaissent pas...

Bon, j'ai fait trop long, et je deviens nébuleux...
Non franchement, j'aurais eu ce genre d'avis, aussi bien construit, sur le forum de basse j'aurais poursuivi le débat, ton avis donne franchement a réfléchir...

:bellal'irish:[/quote]
axel bass
Passe la tête...
 
Message(s) : 6
Inscription : Sam 1 Juil 2017, 17:09


Retour vers Pédagogie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité