La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Parlez ici des exercices, techniques pour les batteurs de tous niveaux et des partitions en tous genres

Le solfège a-t-il de l'intérêt dans l'apprentissage direct de l'instrument ?

indispensable
55
27%
il a certains atouts
126
61%
il n'y pas besoin de solfège pour apprendre un instrument
15
7%
le solfège empiète sur l'individualisation
7
3%
le solfège est a banir des écoles!
3
1%
 
Nombre total de votes : 206

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par Dudur » Jeu 11 Déc 2014, 10:59

Je vais y aller de mon petit témoignage moi aussi ;-)

J'avoue que j'ai toujours été fâché avec le solfège, au début je ne voyais pas l'intérêt (j'ai commencé le solfège à 7 ans). Ce n'est que quand j'ai commencé à jouer en groupe que j'y ai vu un intérêt.

Pour moi, le solfège est un accélérateur de travail (en groupe ou même seul) en plus, plus on travaille le solfège mieux on le lit et plus vite on déchiffre.

Je suis batteur de variété (oui je joue dans les bals), un programme c'est environ 80 morceaux pour une soirée dont 50 morceaux de variété. Au mois de décembre, je fais et j'ai fait 3 remplacements dans 3 groupes différents (je ne suis pas pro c'est du bouche à oreille). Si je n'avais pas connu le solfège j'aurai du apprendre environ 120 morceaux de tête, en sachant que les orchestres sont friandes de medleys (donc mise en place etc...).

Un jour on m'a appelé un jeudi soir pour jouer le samedi soir. Lorsque je suis arrivé au bal le classeur était prêt, j'ai tout joué en déchiffrage (bon il s'agit de variété les partitions ne sont pas noires de notes). Là encore le solfège m'a été d'une grande aide.

Autre exemple, j'ai fait un plan avec des Polonais, certes on parlait un peu anglais mais on jouait du funk et parfois les breaks à l'unisson tu es obligé de les écrire, là encore le solfège m'a sauvé...

Ce que je veux dire par là c'est que le solfège est un support et il faut le considérer comme tel. Dennis Chambers ne connait pas le solfège pourtant c'est un tueur mais des gars comme ça il y en a combien sur terre ?

Pour moi la bonne méthode a été de connaître le solfège (sans forcément faire de lien avec la batterie au départ), de découvrir l'instrument en autodidacte (ce qui m'a permis d'ouvrir mes oreilles pour apprendre à jouer avec les autres, notamment en big band) et pour finir de lier le solfège et la batterie pour pouvoir progresser plus rapidement en batterie et en groupe. Sans négliger d'aller boeuffer une fois de temps en temps avec des jazzeux ou autres pour travailler mon oreille.

Je ne juge personne c'est seulement mon témoignage... Mais je me suis fait engueuler par mon prof de solfège tellement je n'en foutais pas une ! Heureusement qu'en batterie, on n'a pas la lecture de notes car là j'aurai du bosser 2 fois plus ! Avec le recul, je suis content d'avoir cette corde à mon arc qu'est le solfège. Mais surtout ne pas oublier que le solfège n'est qu'un support, il faut ouvrir les oreilles pour installer le groove avec le bassiste, le guitariste, le chant (si tout le monde lit sa partoche dans son coin sans s'occuper du voisin autant rester chez soi dans sa salle de répétition !).

A très vite...
Dudur
Sound check...
 
Message(s) : 157
Inscription : Dim 12 Jan 2014, 16:36
Localisation : Maine et Loire (Ouest)
Matos: DUO (custom) 10x8, 13x13, 20x14.5
CC Sonor Palissandre 14x6,5
Charley Istanbul 14", Ride Jazz Istanbul 20", Crash Sabian HHX Evo 18".

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par cram » Jeu 11 Déc 2014, 11:03

:+1!: tout est dit , y'a rien a ajouter
entièrement d'accord :cocktail:
Avatar de l’utilisateur
cram
En plein solo
 
Message(s) : 1334
Inscription : Lun 22 Sep 2014, 13:02
Localisation : au nord de l'ouest
Matos: dw, zildjian,sabian,ufip,agean,bosphorus,meinl,stagg
cc sonor vintage

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par ChristopheMazette » Jeu 11 Déc 2014, 11:06

c'est tellement dommage de réduire la pédagogie agostini à la lecture de partitions
Avatar de l’utilisateur
ChristopheMazette
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 372
Inscription : Jeu 23 Avr 2009, 21:32
Localisation : Calais

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par Dudur » Jeu 11 Déc 2014, 13:52

ChristopheMazette a écrit :c'est tellement dommage de réduire la pédagogie agostini à la lecture de partitions


J'ai juste parler du solfège !

J'ai bossé moi aussi sur Agostini et je ne m'en suis jamais plaint :mrgreen:
Dudur
Sound check...
 
Message(s) : 157
Inscription : Dim 12 Jan 2014, 16:36
Localisation : Maine et Loire (Ouest)
Matos: DUO (custom) 10x8, 13x13, 20x14.5
CC Sonor Palissandre 14x6,5
Charley Istanbul 14", Ride Jazz Istanbul 20", Crash Sabian HHX Evo 18".

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par soft » Jeu 11 Déc 2014, 21:42

ChristopheMazette a écrit :c'est tellement dommage de réduire la pédagogie agostini à la lecture de partitions


n'empêche que Ago sans la lecture c'est même pas la peine. sinon je suis d'accord avec toi: c'est là qu'intervient le pédagogue, et dans pédagogues il y a péda, et gogues, le tout étant de trouver l' équilibre (difficile) entre les deux.

à l'époque ou est née la métodago les supports étaient le papier, le vinyl, puis les cassettes, avec le prof comme interface à privilégier.

qu'on m'arrête si je dis des conneries, mais Ago propose de l'interprétation de texte suivant de nombreuses formules, dont un certain bon nombre pré-digérées et à prendre en tant que telles: des exercices "de style" qui donnent accès à de nombreuses retranscriptions de morceaux appréciables de batteurs connus ou moins connus. l'enseignant a à sa disposition un panel d'outils "lisibles" auxquels il apportera la touche de musicalité kivabien. j'ai connu d'excellents batteurs incapables de transmettre autre chose que "la troisième ligne page 27 pour la prochaine fois".
" the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us"
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 19024
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par ChristopheMazette » Jeu 11 Déc 2014, 22:05

je donne des cours en respectant les concepts ago sans jamais sortir un des bouquins

le principe du système, c'est justement de pouvoir interpréter une mélodie, un motif rythmique dans tous les sens.
le vol 3, par exemple, c'est un 8 mesures adaptées dans tous les sens, avec des flas, des roulés, sur des toms, des cymbales et si c'est la même phrase, c'est justement parce qu'on doit le connaître par coeur, comme une mélodie qu'on interpréterait sur la batterie. L'idée est que la lecture ne doit pas rendre le travail technique plus difficile

Je crois que l'utilisation des partitions dans les cours ago est liée aux cours collectifs mais pour travailler, l'élève doit jouer, improviser des "mélodies" sur les différents systèmes

en fait, je regrettais juste que le sondage sur l'intérêt su solfège soit dans un sujet consacré aux écoles ago alors que dans un conservatoire, on y fait beaucoup plus de solfège
Avatar de l’utilisateur
ChristopheMazette
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 372
Inscription : Jeu 23 Avr 2009, 21:32
Localisation : Calais

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par soft » Jeu 11 Déc 2014, 22:32

ChristopheMazette a écrit : pour travailler, l'élève doit jouer, improviser des "mélodies" sur les différents systèmes


tout à fait d'accord; corollaire: ou est la musicalité de tout ça? est-ce qu'un système de jeu est le (du) jeu?

Toi qui trempes à fond dans la tradition cubaine tu dois aussi pouvoir prendre la proposition à rebrousse poil;

comment toi, nourri d'Ago (et d'autres meilleures choses), en viens tu à trouver un de tes saluts dans le Changui, qui n'en a strictement rien à carrer d'Ago? quelle part de l'enseignement Ago te permet d'accéder à l'état de "Changui" (et je ne parle même pas des finesse du style)

[avocat du diable] inside: les déclarations et évidences banales de Jay Bellerose qui n'hésite pas à dire que l'idée même de mélodie à la batterie est un non sens
" the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us"
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 19024
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par ChristopheMazette » Ven 12 Déc 2014, 05:31

par mélodie, je voulais dire une ligne de basse par exemple qu'on va jouer entre la grosse caisse et la caisse claire ou des accents de cuivres qu'on va embellir avec des flas, des ras, du roulé...

la musique cubaine ne comporte quasiment pas d'improvisation, c'est surtout des variations, du jeu autour de "clés"
changer un son, y mettre un fla
une base qu'on transforme, de la même manière qu'avec la ligne de basse

il y a beaucoup plus de liberté chez ago que dans un cours avec un cubain
Avatar de l’utilisateur
ChristopheMazette
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 372
Inscription : Jeu 23 Avr 2009, 21:32
Localisation : Calais

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par xela » Ven 12 Déc 2014, 10:03

soft a écrit :[avocat du diable] inside: les déclarations et évidences banales de Jay Bellerose qui n'hésite pas à dire que l'idée même de mélodie à la batterie est un non sens


Je ne suis absolument pas d'accord avec ça :
Certes, on ne peut pas vraiment parler d'harmonie, mais on peut faire un véritable travail mélodique sur les fûts. On entend d'ailleurs beaucoup ça dans le jazz.
Par définition, jouer sur les hauteurs de notes, c'est construire une mélodie.

Tous les instruments ont toujours un rapport sensible entre le rythme et la mélodie. Construire des séquences mélodiques ou rythmiques est la base de l'improvisation.

PS : je voulais juste réagir sur cette phrase sans vraiment suivre le débat qui a lieu ici...
L'art ne s'apprend pas par lui même, mais par inhérence à ses codes.
Avatar de l’utilisateur
xela
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 389
Inscription : Sam 29 Déc 2012, 01:14
Matos: http://www.ladrummerie.com/viewtopic.php?f=73&t=40844

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par Dudur » Ven 12 Déc 2014, 10:12

ChristopheMazette a écrit :je donne des cours en respectant les concepts ago sans jamais sortir un des bouquins


Là où je te rejoins par rapport à la pédagogie, c'est sur la façon dont le prof va faire le lien entre le "bouquin" et toi. Je me souviens avoir bossé les pages Rythm'and Blues (vol 2 ?). Mon prof voulait que je joue assez lentement pour me concentrer sur le son : la grosse caisse, les notes fortes et les faibles... de façon à instaurer un groove où l'on peut imaginer une ligne de basse etc...

Là, la pédagogie du prof et surtout son expérience de groupe fait le lien entre l'élève et la méthode, au même titre qu'expliquer à quoi va me servir ce qu'on travaille en technique (par exemple) ? Là il t'explique et te fait une petite démo pour illustrer et après tu bosses car tu fais le lien entre la méthode et son apport dans la musique.
Dudur
Sound check...
 
Message(s) : 157
Inscription : Dim 12 Jan 2014, 16:36
Localisation : Maine et Loire (Ouest)
Matos: DUO (custom) 10x8, 13x13, 20x14.5
CC Sonor Palissandre 14x6,5
Charley Istanbul 14", Ride Jazz Istanbul 20", Crash Sabian HHX Evo 18".

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par soft » Ven 12 Déc 2014, 10:56

xela a écrit :
Je ne suis absolument pas d'accord avec ça :


Woué mais non :lol: ; Bellerose c'est Bellerose; c'était juste pour pointer de la souris certaines approches de l'instrument que peuvent avoir des batteurs de haut niveau musical. c'est certainement pas à Bozzio qu'il faut aller raconter ça, quoi que :mrgreen: ;

un peu comme quand Tony Williams dit: l'ambidextrie est une vue de l'esprit: une main droite fait un boulot de main droite, et une gauche un boulot de main gauche, épissétou :evil: ; ça se discute.

Si les "styles" afro-cubains permettaient l'impro ils cesseraient vite d'être des styles; ma question en filigrane, comme d'habe c'est: dans quelle mesure la notation solfégique occidentale permet elle une retranscription de la réalité du jeu des musiques de tradition orale ou "sonore"
" the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us"
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 19024
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par Geronimo » Ven 12 Déc 2014, 11:07

C'est rigolo ce topic qui fait du yoyo environ une fois par an :mrgreen:

:dehorsjesuis: ^^
Avatar de l’utilisateur
Geronimo
À l'hôtel avec les fans
 
Message(s) : 3821
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 17:09
Localisation : Ouest
Matos: Woodblock

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par soft » Ven 12 Déc 2014, 11:08

Le yoyoting c'est ce qui fait la pérennité de la métode Ago: toujours dépassée et toujours actuelle;
" the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us"
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 19024
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par Geronimo » Ven 12 Déc 2014, 11:14

soft a écrit :Le yoyoting c'est ce qui fait la pérennité de la métode Ago: toujours dépassée et toujours actuelle;


Rôôôô j'y aurions pas pensé :ouui:

Sinon, c'est vrai que, quand même, je trouve que le sondage est sans rapport direct avec le sujet du topic initial quand j'y repense en fait...
Comme on l'a déjà écrit plusieurs fois ici même, toutes les structures dispensent du Solfège, pourquoi coller cette image à une seule structure... :roll:

'fin bref, je ressors, il fait meilleur dehors :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Geronimo
À l'hôtel avec les fans
 
Message(s) : 3821
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 17:09
Localisation : Ouest
Matos: Woodblock

Re: La méthode agostini bonne ou pas bonne ?

Message par soft » Ven 12 Déc 2014, 11:18

on confond l'ensemble des écritures connu sous le nom de "méthode Ago" avec la façon de relier ces précieuses portées connue également sous le nom de "métodago" et qu'on ferait mieux de qualifier de "pédagogie Ago", ou pédago;
" the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us"
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 19024
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

PrécédentSuivant

Retour vers Pédagogie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité