Précision sur le charley : Mélange des genres.

T'as pris une Ride ? Prends donc une crash !!

Précision sur le charley : Mélange des genres.

Message par La_Gargouille » Ven 17 Nov 2017, 18:52

Bonjour à tous.
J'ai des questions à propos de la charley et j'espère que vous serez cléments si mes questions paraissent bêbêtes.

1) Quelle importance de la cymbale bottom (par rapport au top) dans le son général de la charley?
2) Quelles sont les couples à éviter si l'on veux faire un mélange (un top d'un modèle avec le bottom d'un autre modèle ou mélange de diamètre, par exemple)
Merci par avance pour vos réponses.

:cocktail:
Avatar de l’utilisateur
La_Gargouille
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 269
Inscription : Sam 2 Avr 2016, 13:48
Localisation : chocolatineland
Matos: TAMA ImperialStar MNB
cymbales : Zultan, Diril, Zildjian, Paiste.

Re: Précision sur le charley : Mélange des genres.

Message par Mornagest » Ven 17 Nov 2017, 19:06

Salut,

Il n'y a pas de bête question, il n'y a que de bêtes gens :P

1) Plus le bottom est léger par rapport au top, plus le son sera sombre, et vice versa.

2) Forcément, le mélange de marques/modèles/tailles va grandement influencer le son également. Je ne crois pas qu'il y ait de couples à éviter ou privilégier : tout est affaire de goûts ! Je joue sur un Tosco 13", je suis sûr que peu de gens le trouveraient au goût du jour, mais je l'adore :coeur:

Tu as des trucs sous la main pour faire des essais ?
Avatar de l’utilisateur
Mornagest
On tour
 
Message(s) : 5055
Inscription : Mer 6 Mars 2013, 14:53
Localisation : près de Vienne (38)
Matos: http://ladrummerie.com/viewtopic.php?f=73&t=43525

Re: Précision sur le charley : Mélange des genres.

Message par La_Gargouille » Ven 17 Nov 2017, 19:52

Je n'ai pas la collection que certaines éminents membres possèdent. :lol:

J'ai deux hi-hat un Meinl MCS et un Zildjian S Mastersound les deux en 14", du coup je ne suis pas sur que niveau sonorité le mélange soit vraiment concluant...

Une nouvelle question me vient :(deux alliages différents puisque Meinl en B8 et la Zildjian en B12) cela peut-il poser un problème au niveau contact répété avec une cymbales plus "dure" que l'autre?

Merci pour ta réponse j'ai déjà appris des choses grâce à toi. :cocktail:
Avatar de l’utilisateur
La_Gargouille
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 269
Inscription : Sam 2 Avr 2016, 13:48
Localisation : chocolatineland
Matos: TAMA ImperialStar MNB
cymbales : Zultan, Diril, Zildjian, Paiste.

Re: Précision sur le charley : Mélange des genres.

Message par soft » Ven 17 Nov 2017, 21:13

La_Gargouille a écrit :

Une nouvelle question me vient :(deux alliages différents puisque Meinl en B8 et la Zildjian en B12) cela peut-il poser un problème au niveau contact répété avec une cymbales plus "dure" que l'autre?


oui mais non; cela aura forcément une incidence sur l'usure de l'une ou de l'autre, mais c'est tellement minime que ça ne vaut pas le coup de se prendre la tête.

le "bottom" est plus épais depuis les années 70; avant il était fréquent d'appairer des cymbales semblables; l'épaisseur apporte de la puissance et des fréquences aiguës, les trous ou les ondulations un "tsip" plus précis et un retour plus libre.

tous les mariages sont permis; on a pu voir Chambers jouer avec un double bottom SE, Vander ou Kenny Clarke avec un bottom plus large que le top, Tony Oxley le magicien avec deux mini cymbales inégales



l'Huytre avec deux 17", et toutes les perversions possibles.
" the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us"
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 19552
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: Précision sur le charley : Mélange des genres.

Message par cram » Ven 17 Nov 2017, 22:52

Connaissais pas tony oxley .......barré le mec , mais tellement bon.......
Fin HS .......
Pour en revenir au charley , bien tu peux faire ce que tu veux ,
à partir du moment ou ça te plait .....melanges les séries , les diamètres , les alliages.....
Il n'y aura jamais de mauvais gouts , seulement le son qui te va......
C'est réellement le "couple" de cymbales avec lequel tu pourras t'éclater , et explorer
de nouvelles sonorités.......so , let's go.......
Avatar de l’utilisateur
cram
En plein solo
 
Message(s) : 1334
Inscription : Lun 22 Sep 2014, 13:02
Localisation : au nord de l'ouest
Matos: dw, zildjian,sabian,ufip,agean,bosphorus,meinl,stagg
cc sonor vintage

Re: Précision sur le charley : Mélange des genres.

Message par lovesupreme2 » Sam 18 Nov 2017, 10:05

Oui, essaie avec tout ce qui te passe dans les mains.
À titre d'exemple, j'ai une crash Sabian Jack Dejohnette en 16: brute, sombre, peu réactive, épaisseur moyenne. Très difficile à jouer même dans un contexte improvisé.
Je l'ai essayée avec une crash médium Paiste pst5 en 16 : bof, trop de différences entre ces deux séries. La pst5 est clinquante, "tintamaresque".
J'ai trouvé une crash Istanbul de jazz, grave également, assez peu de sustain, à peine moins lourde mais plus souple. Le mariage est intéressant : chaleureux, grave, belle ouverture, j'ai adopté !!

À mes oreilles, la Sabian en bottom mariée à une Avedis Armand thin ne fonctionnait pas non plus. Je crois que la Sabian est tellement spéciale qu'elle ne supporte pas grand monde... Mais c'est un bon "bottom" et un possible "top" ULTRA précis. Faut aimer...
Autre mariage que j'ai utilisé :
Une vieille Paiste 2002 medium/heavy en 15 et un top Istanbul Mel Lewis en 14, léger. Du tchic, du corps, de la finesse. Deux philosophies pourtant très différentes mais un résultat plutôt bon.

On trouve régulièrement de très bonnes affaires sur les dimensions 14, 15, 16. Des éléments à 50-80 euros. Mon Charley en 16 ne coûte que 140 euros...

Fais quelques essais et regarde (et écoute) l'occasion ; il y a de quoi trouver un équilibre qui
te conviendra.
ding, ding-di-ding, ding-di-ding, ka-poum---poum-ka.
Avatar de l’utilisateur
lovesupreme2
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 396
Inscription : Mar 31 Jan 2006, 14:34
Localisation : Sud-Ouest !!!!

Re: Précision sur le charley : Mélange des genres.

Message par boomfred » Sam 18 Nov 2017, 12:52

Sur les conseils du sTEEVE, on a co-affairé sur une paire d’Avedis de marching en 15.
Ça nous a fait 1 bottom chacun. J’ai couplé le mien avec une A thin crash pas neuve et pas chère en top.
C’est mon charley titulaire depuis.
Qui tente n'a rien.
Avatar de l’utilisateur
boomfred
Modérateur
 
Message(s) : 7551
Inscription : Lun 27 Sep 2010, 15:56
Localisation : Haute Saintonge rules !

Re: Précision sur le charley : Mélange des genres.

Message par sTEEVE cANON » Sam 18 Nov 2017, 18:47

Tutafé, le mien s'accouple avec une bonne vieille thin crash en 15 des 90's, c'est au poil.
"Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas."
Avatar de l’utilisateur
sTEEVE cANON
En plein rappel
 
Message(s) : 1799
Inscription : Lun 8 Sep 2008, 09:06
Localisation : A l'ouest,tjs à l'ouest...

Re: Précision sur le charley : Mélange des genres.

Message par xela » Sam 18 Nov 2017, 22:50

soft a écrit : Tony Oxley le magicien avec deux mini cymbales inégales



Merci Soft pour ce partage ! Ce Tony est une vrai poète, à la prose tout à lui !!
L'art ne s'apprend pas par lui même, mais par inhérence à ses codes.
Avatar de l’utilisateur
xela
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 389
Inscription : Sam 29 Déc 2012, 01:14
Matos: http://www.ladrummerie.com/viewtopic.php?f=73&t=40844

Re: Précision sur le charley : Mélange des genres.

Message par soft » Sam 18 Nov 2017, 23:31

meilleur batteur britannique selon un poll du Melody Maker de 1967, l'animal joue d'entrée avec Mac Laughlin dès 1969, puis, après un job de sideman auprès de solistes américains et européens, collabore beaucoup dans la sphère free jazz avec les pointures ultimes du genre: cecil Taylor, Derek Bailey, etc, etc, etc..................... sa discographie est alarmante.

Recordings

1965, Rehearsal extract, Incus CD single 01. Joseph Holbrooke.
1968, Live at Ronnie Scott's Sony-Columbia 494439. Ronnie Scott & The Band.
1969, Extrapolation Marmalade (GB) 608007/Polydor CD 841598. With John McLaughlin.
1969, The Baptised traveller CBS (GB) 52664/Sony-Columbia 494438.
1970, Four compositions for sextet CBS (GB) 64071/Sony-Columbia 494437.
1971, Ichnos RCA Victor (GB) SF 8215.
1971, Flight, Turtle TUR301. Released in Howard Riley's name; trio with Barry Guy.
1972, Ode, Incus 6-7/Intakt 041. London Jazz Composers' Orchestra.
1972/1973, Sequences 72 & 73, Emanem 4018. Paul Rutherford/Iskra 1912.
1973, Synopsis, Incus 13 LP/Emanem 4044 CD. Howard Riley trio.
1973, Song for someone, Incus 10 (LP)/psi 04.01 (CD). Kenny Wheeler.
1974/75, Overground, Emanem 4054 CD. Howard Riley Trio.
1974/75, The Tony Oxley Alan Davie Duo, ADMW 005.
1974/75, The Tony Oxley Alan Davie Duo, aIlIl005.
1975, Tony Oxley Incus 8.
1977, February papers Incus 18.
1977, Soho suites volume 1 1977 Incus CD 29. Part of double CD.
1977, Rebels, travelers & improvisers, Ictus 132. Part of the Ictus Records 30th anniversary collection.
1977, A birthday tribute - 75 years Incus CD63.
1979, Good old circus/Stary dobry cirkus, FMP SAJ-33/Supraphon. Interjazz IV/European Improvisors Band.
1980, Study II/Stringer, Intakt CD095. London Jazz Composers Orchestra.
1981, Ach was!? FMP 0870. Ulrich Gumpert/Radu Malfatti/Tony Oxley.
1981, Ein nachmittag in Peitz Jazzwerkstatt JW018. Ernst-Ludwig Petrowsky.
1981, Live at Jazzwerkstatt Peitz Jazzwerkstatt JW032. Conny Bauer/Gianluigi Trovesi/Tony Oxley/Dietmar Diesner.
1983, Nutty hat ART CD 6046. Coe, Oxley & Co.
1983, Live in London Jazzwerkstatt JW016. S.O.H.
1984, The Berlin Station FMP SAJ-57. Trio with Phil Minton and Ernst Rejseger.
1984, Berlin Djungle, FMP 1120/Atavistic Unheard Music Series UMS/ALP246CD. Peter Brötzmann Clarinet Project.
1984, Live at Roccella Jonica Splasc(h) CD H 508.2. Winstone/Wheeler/Fresu/Taylor/Damiani/Oxley.
1985, Tomorrow is here Dossier ST 7507. The Tony Oxley Celebration Orchestra.
1987, the Glider & the Grinder, Bead 25. Music from the collaborative project of Tony Oxley and Phil Wachsmann.
1987, European Jazz Ensemble, Ear-Rational ECD1011.
1987/1988, Zurich concerts, Intakt 005. London Jazz Composers Orchestra.
1988, Leaf palm hand FMP CD 6/Jazzwerkstatt JW026. Duo with Cecil Taylor.
1989, Seven compositions (Trio) 1989 Hat ART CD 6025. Anthony Braxton trio with Adelhard Roidinger, bass.
1989, Seven compositions (Trio) 1989 HatOLGOY 658. Anthony Braxton trio with Adelhard Roidinger, bass.
1989, Looking (Berlin version) The Feel Trio FMP CD 25. The Feel Trio: Cecil Taylor/William Parker/ Tony Oxley.
1989, Looking (Berlin version) Corona FMP CD 31. The Feel Trio plus Harald Kimmig, violin and Muneer Abdul Fataah, cello.
1990, Celebrated blazons FMP CD 58. The Feel Trio.
1990, Extreme Splasc(h) CD H 303-2. Augusto Mancinelli.
1990, Explore Splasc(h) CD H 304-2. Duo with Stefano Battaglia.
1990, Nailed, FMP CD 108. Cecil Taylor: The Quartet.
1990, Melancholy, FMP CD 104. Cecil Taylor Workshop Ensemble.
1991, Adventure playground ECM 1463. John Surman's record with Paul Bley and Gary Peacock.
1991, In the evenings out there ECM 1488. With John Surman, Paul Bley and Gary Peacock.
1992, The Tony Oxley Quartet Incus CD15.
1993, Quartet Jazzwerkstatt JW033. Tony Oxley/Derek Bailey/Pat Thomas/Matt Wand.
1993, Vade mecum, Soul Note 121208. With Bill Dixon.
1993, Vade mecum II, Soul Note 121211. With Bill Dixon.
1993, A birthday tribute - 75 years Incus CD63.
1990, Sulphur Splasc(h) CD H 430-2. Trio with Stefano Battaglia and Paolino Dalla Porta.
1994, Chaos, Soul Note 121285. Paul Bley/Furio Di Castri/Tony Oxley.
1994, The enchanted messenger, Soul Note 121284. The Tony Oxley Celebration Orchestra.
1994, Matka Joanna from the angels, ECM 1544. Tomasz Stanko Quartet.
1995, Newborn, Perplex Q 074. A Tony Oxley Production (does not play).
1995, Soho suites volume 2 1995 Incus CD 30. Part of double CD.
1996, Leosia, ECM 1603. Tomasz Stanko Quartet.
1997, Deep, Fish Music FM 007. With Ekkehard Jost.
1997, Some other tapes, Fish Music FM 009/010. One track on Ekkehard Jost compilation.
1998, Digger's harvest, FMP CD 103. Duo with Alex von Schlippenbach.
1998, Papyrus volume I, Soul Note 121308. Bill Dixon.
1998, Papyrus volume II, Soul Note 121338. Bill Dixon.
1998, Joseph Holbrook '98, Incus CD 39.
1998, The Moat recordings, Tzadik 7616. Joseph Holbrook Trio.
1999, Berlin abbozzi, FMP CD 110. Bill Dixon.
1999, Floating phantoms, aIlIl001. The B.I.M.P. Quartet.
2000, Triangular screen, SOFA 501.
2000, GratHovOx, Nuscope Recordings CD 1012. Gratkowski/Van Hove/Oxley.
2002, Cecil Taylor/Bill Dixon/Tony Oxley, Victo CD082.
1975/2006, The advocate, Tzadik TZ 7618. Derek Bailey/Tony Oxley duo + dedication to DB.
2008, Ailanthus/Altissima: bilateral dimensions of 2 root songs, Triple Point 037. Cecil Taylor/Tony Oxley.

mais je crois qu'on quitte carrément le sujet, là; :mrgreen:
" the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us"
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 19552
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest


Retour vers Cymbales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité