Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Tout ce qui ne concerne pas forcément la musique, à vous de voir.

Re: Régime intermittent de nouveau sur la selette !

Message par Ramms » Mar 25 Fév 2014, 17:51

Désolé, j'ai publié deux messages à la suite ... :D
Avatar de l’utilisateur
Ramms
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 271
Inscription : Sam 19 Avr 2008, 11:01
Localisation : St Beauzély

Re: Régime intermittent de nouveau sur la selette !

Message par Ukko » Mar 25 Fév 2014, 18:09

Ramms a écrit :Désolé, j'ai publié deux messages à la suite ... :D

Pas grave mais ça ne valait pas un 3e pour le faire montrer :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Ukko
Modérateur
 
Message(s) : 4210
Inscription : Dim 8 Mars 2009, 21:16
Localisation : Lyon
Matos: Kumu - Handmade in Finland

Re: Régime intermittent de nouveau sur la selette !

Message par Bontempix » Mar 25 Fév 2014, 18:12

Heikki a écrit : le faire montrer :mrgreen:


:evil: :evil: :evil:
Avatar de l’utilisateur
Bontempix
En plein solo
 
Message(s) : 1466
Inscription : Mar 26 Fév 2013, 17:39
Localisation : Oise

Re: Régime intermittent de nouveau sur la selette !

Message par Ukko » Mar 25 Fév 2014, 18:28

Bontempix a écrit :
Heikki a écrit : le faire montrer :mrgreen:


:evil: :evil: :evil:

Y'a une référence, subtile, à un duo comique ayant sévi dans la Grosse Emission et auteur de sketches comme Kamoulox, Pamela Rose, Je chante dans la pluie,...



FIN DU HS

;)
Avatar de l’utilisateur
Ukko
Modérateur
 
Message(s) : 4210
Inscription : Dim 8 Mars 2009, 21:16
Localisation : Lyon
Matos: Kumu - Handmade in Finland

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par Bontempix » Mer 26 Fév 2014, 10:41

Bon, si c'était de l'humour alors, tu es pardonné :cocktail:



Fin du HS aussi :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Bontempix
En plein solo
 
Message(s) : 1466
Inscription : Mar 26 Fév 2013, 17:39
Localisation : Oise

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par Geronimo » Mar 4 Mars 2014, 12:33

Ramms a écrit :il serait bon peut être de recentrer le débat sur ce que sont REELLEMENT les intermittents. Car rappelons qu'"intermittent" n'est pas un métier, mais bien un statut, une nuance qui n'est absolument pas comprise par la majorité des Français.

Hello

Je me permets d'intervenir car, lorsque l'on veut informer les gens, il est mieux d'être informé soi-même car tu dis une chose qui est une grosse erreur Ramms, ne le prend pas mal surtout hein, ce n'est pas dramatique en soi, mais je dois rectifier ceci car c'est une grosse erreur que beaucoup ne comprennent pas.
L'intermittence du spectacle n'est en aucun cas un STATUT... il s'agit d'un REGIME SPECIFIQUE de l'assurance chômage définit par les annexes 8 et 10 de cette dernière.
Fonctionnaire c'est un statut, président directeur général aussi, ouvrier c'est un statut etc... ;)

D'autre part, ce qui pose problème et a toujours posé problème, c'est que le MEDEF reprend et reprendra simplement toujours les mêmes comme boucs émissaires pour justifier à chaque fois la même chose : les pseudos déficits de l'unedic (édit ou plutôt des annexes 8 et 10, pardon)... La balance analytique entre déficit et bénéfice de l'unedic (et oui car l'UNEDIC a également beaucoup de périodes de bénéfices), curieusement, n'a jamais été en corrélation avec celle des intermittents du spectacle qui a toujours été stable depuis largement plus de 10ans et ne monte pas ou ne descend pas. Justifier 25M de déficit alors que le régime de l'intermittence ne "consomme" que 1 ou 2M... (EDIT cf vidéo n°1 plus bas pour les vrais chiffres et des explications claires) c'est simplement de l'escroquerie et du mensonge...
Mais bon, quand on voit que même un ministre de la culture lors d'un entretien avec le CIPIDF (Coordination des Intermittents et Précaires d'Ile De France), je ne me souviens plus quel ministre, j'avais vu cela sur une vidéo postée par le CIPIDF, a osé répondre à la question "Comment pouvez vous dire que 100000 intermittents mettent à plat les finances de l'unedic ?" : la réponse du fameux ministre a été "L'important ce n'est pas que ce soit vrai, c'est que les gens le croient" .... Toujours en parlant de la pseudo liaison du déficit de l'unedic et des annexes 8 et 10 de l'assurance chômage... avec des gens pareils au pouvoir, vous pouvez toujours rêver, ils feront toujours ce qu'ils veulent... regardez en 2002.. je m'en souviens encore on avait bloqué les bureaux du MEDEF à Montpellier, j'y étais, et malgré ça, mais aussi toutes les fort nombreuses actions que l'on avait réalisé, ils n'ont rien écouté et modifié à leur guise le régime de l'intermittence.

Bref, je vous recommande de regarder les vidéos postées par le CIPIDF qui sont très instructives, lire aussi leur site qui regorge d'informations et de news, vous pourrez aussi y voir, anecdotiquement, un petit droit de réponse qu'ils avaient fait contre une émission de France5 via laquelle le mensonge était omniprésent...

Ah et pour la ptite blague, il semblerait que Hollande et un autre gars PS était en accord avec les demandes et attentes du CIPIDF en 2005 ou 2006, ils auraient même signé avec eux quelque chose je crois (à revérifier via CIPIDF, c'est par ce biais que je l'ai appris), et aujourd'hui, comme par hasard ils ne disent rien sur ce sujet là... sacrés courageux ...

Quoiqu'il en soit, je souhaite bien du courage à celles et ceux restant dans ce régime, perso j'ai tiré ma révérence à celui ci depuis un bail car c'était de toute manière prévisible depuis 2003... 2003 c'était juste le coup de semonce pour dire "faites gaffe, bientôt ce sera fini..." mais "bientôt" en politique et en économie, on sait tous que ce n'est pas quelques jours mais plusieurs années...
Musicalement
Joss

EDIT
Cadeau parce que du coup ça m'a donné envie d'aller voir un peu ce qui se disait récemment et je viens d'halluciner sur une émission de bfm tv qui avait aussi invité pourtant Samuel Churin, porte parole du CIP, et j'aurais pas aimé être à sa place :/... le nombre de conneries qui sont dites par certains invités est hallucinant... :roll:

D'abord première vidéo faites par le CIP concernant le fameux "prétendu" déficit des annexes 8 et 10 :
http://www.youtube.com/watch?v=tC9ifnAumLM

La seconde qui était la réponse à l'émission de Janvier 2013 "C dans l'air", regardez la parce que c'est vraiment affligeant, et Mr Churin a totalement raison quand il dit que "toutes les émissions sont la copie de la copie de la copie...etc"

http://www.youtube.com/watch?v=HYhGvFSSRLA

Je vous laisse ensuite regarder et lire tout ce que vous voudrez et pourrez de ce qu'a posté le CIPIDF, parce que vous en apprendrez énormément.
Avatar de l’utilisateur
Geronimo
À l'hôtel avec les fans
 
Message(s) : 3821
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 17:09
Localisation : Ouest
Matos: Woodblock

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par gavin sery » Mar 4 Mars 2014, 15:33

merci JOJO pour cet explication fondamentalement juste et qui reprécise tout .

J'avais commencé à rédiger un ti bout de texte mais tu m'as trés trés bien devancé . Merci à toi !

Les videos "ripostes" sont excellentes, j'allais aussi les joindre :)
Avatar de l’utilisateur
gavin sery
Modérateur
 
Message(s) : 1253
Inscription : Mar 20 Nov 2007, 20:58
Localisation : Lille

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par Ramms » Mer 5 Mars 2014, 13:15

Bonjour,

merci Josselin pour ces précisions. Tu as raison de me reprendre sur les termes, c'est important. :D
Avatar de l’utilisateur
Ramms
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 271
Inscription : Sam 19 Avr 2008, 11:01
Localisation : St Beauzély

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par Geronimo » Lun 17 Mars 2014, 10:36

Coucoutations à tous

Des fois que ça puisse en intéresser, dernier mail reçu du CIPIDF pour les mobilisation sur Paname (je n'ai aucune info sur des mobilisations régionales)

Email CIPIDF a écrit :Lundi 17 mars à 18h30 : Assemblée Générale au Théâtre de la Colline - 15 rue Malte Brun, Paris 20, m° Gambetta

A l'offensive ! c'est déjà tard.

Quelque soit l'issue de la négociation, on sait que le Médef attend le moment opportun pour supprimer les annexes 8 et 10, l'annexe 4 des intérimaires et plus généralement tous les dispositifs offrant une protection sociale dans l'intermittence de l'emploi. Il ne fait pas de doute que sous prétexte de sauver l'assurance chômage la CFDT signera à nouveau un protocole dégradant le sort des chômeurs.
Nous ne pouvons rester sur la défensive et voir à chaque négociation les droits des chômeurs et précaires sombrer peu à peu.
Si un accord est signé sans que nos propositions soient retenues, nous devrons amplifier la mobilisation pour que le gouvernement n'agrée pas un accord entérinant à moyen terme la destruction programmée des droits sociaux.
Nous exigeons que les propositions des premiers concernés soient entendues et appliquées lors de cette négociation.
Les festivals approchent. Un préavis de grève reconductible a été déposé pour le 20 mars, des actions, des assemblées générales et des manifestations sont prévues dans toutes les régions.

à Paris :

Lundi 17 mars à 18h30 : Assemblée Générale au Théâtre de la Colline - 15 rue Malte Brun, Paris 20, m° Gambetta
Mardi 18 mars à 14 h : Manifestation interprofessionnelle pour la protection sociale et les services publics, départ Place Montparnasse
Jeudi 20 mars à 14 h : Manifestation contre la destruction de l'assurance chômage, pour de nouveaux droits, départ Place de l'Odéon



Pour une réforme juste et équitable
de l'assurance chômage des intermittents du spectacle

Tribune du comité de suivi de la réforme de l'assurance chômage
des intermittents du spectacle ( 09/03/2014)


Partant du constat que les principaux concernés ne sont pas écoutés là où se décide leur sort, le comité de suivi à l'Assemblée Nationale de la réforme du régime d'indemnisation chômage des intermittents, créé en 2003, a été réactivé en 2013, en vue des nouvelles négociations de la convention UNEDIC.
En effet, lors de ces négociations, la délégation patronale (MEDEF, CGPME, UPA) refuse d’écouter les propositions des professionnels présents dans les délégations CGT et FO.

Madame Filippetti a récemment réagi, en demandant que les propositions du comité de suivi soient étudiées. Mais, arguant que la négociation relève des partenaires sociaux, le gouvernement campe globalement sur ses positions. Nous voilà donc revenus à la case départ.

Aujourd'hui, le Medef annonce vouloir supprimer les annexes 8 et 10, la CFDT déclare juste que le moment est mal choisi.
Certains verraient comme une victoire de ne pas toucher au régime de l’intermittence. Pourtant, une réforme est possible sur d'autres bases que l'exclusion et la précarisation généralisée (pour les chômeurs en général et les intermittents en particulier).

Une récente étude de Mathieu Grégoire et Olivier Pilmis, commandée par le Syndicat national des Entreprises Artistiques et Culturelles (Syndeac), vient de démontrer que les propositions du comité de suivi sont plus adaptées, plus justes et plus économes que les règles en vigueur depuis 2003, qui excluent les plus fragiles au profit de salariés à hauts revenus.

Mais, nous ne voulons pas nous arrêter pour autant aux seuls arguments économiques, d'autant moins que les chiffres font régulièrement l'objet d'une manipulation honteuse aux dépens des plus précaires, toujours qualifiés d'assistés.
L'équité serait que tous les chômeurs bénéficient d'une protection sociale adaptée à leur pratique d'emploi, et à même de compenser la flexibilité du travail qu’ils subissent.


Le régime de l'intermittence n’est pas un privilège par rapport à d'autres catégories de chômeurs : bien qu'insuffisant depuis 2003, il est adapté aux contrats courts, de même que le régime général l’est aux contrats longs. Contrairement à ce qui est souvent colporté, le régime des intermittents du spectacle ne représente ni un déficit, ni un surcoût. Pour rappel, les intermittents constituent 3,5% des allocataires et représentent 3,4% des dépenses.

Aujourd'hui, il n'est plus possible de penser la réforme, sans prendre en considération la situation de l'emploi.
D'un côté, on procède à des licenciements massifs, de l'autre on veut revoir à la baisse les droits des chômeurs, qui ne sont nullement responsables de la crise. De nombreux salariés, autres que les intermittents du spectacle, subissent une flexibilité accrue et devraient bénéficier d'une sécurité sociale professionnelle adaptée.
Le Medef est conscient de cette situation, mais il inverse le principe d’équité, en ne tenant plus compte de la spécificité des intermittents et en voulant les aligner sur des dispositifs inadéquats, qui plus est, durcis considérablement.

Nous invitons le plus grand nombre à soutenir notre démarche et nos propositions. Il nous faut stopper cette offensive, défendre une réforme juste et adaptée à ceux qui en ont le plus besoin et, plus largement, repenser la solidarité dans le monde d'aujourd'hui...


Donc en gros les négociations courent jusqu'à fin mars, et on saura la proposition finale fin mars, j'espère qu'elle permettra d'y voir les propositions faites par les coordinations d'intermittents faites depuis 2005, mais je sais pas pourquoi, vu "le nivellement par le bas" général depuis plusieurs années, j'ai un doute :roll:

Amitiés Musicales
Joss
Avatar de l’utilisateur
Geronimo
À l'hôtel avec les fans
 
Message(s) : 3821
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 17:09
Localisation : Ouest
Matos: Woodblock

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par Geronimo » Ven 21 Mars 2014, 17:17

Salut à tous

En espérant que ça en intéressera ... :|
Voici quelques messages d'infos reçus today, ça chauffe et ça sent le roussi... :

cipidf a écrit :Négociation Assurance Chômage en cours : de nouvelles attaques qui nous affaiblissent tous.

Les chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires, avec ou sans papiers occupent l'Opéra Garnier
parce que nous avons des propositions et voulons être entendus.

Aujourd'hui, des actions ont eu lieu partout en France : Medef occupé à Dijon, Toulouse, Chalon, Avignon, Nantes, CGPME occupée à Lyon, MUSSEM occupé à Marseille, des agences d'interim adeco et manpower sur Metz, Orléans et Paris, des Pôle Emploi occupés... et à Rodez faute d'avoir pu occuper le Medef ils ont pris la CFDT !
Un peu partout, nous cherchons à nous faire entendre et écouter alors que se déroulent ces pseudo négociations qui veulent décider de nos vies sans nous, sans aborder les vraies questions politiques et sociales qui se jouent autour de l'assurance chômage.


Leurs « négociations » reprennent demain. Mais le Medef campe sur ses positions : ne pas "dégrader les marges des entreprises", faire des économies sur le dos des salariés, en rognant nos droits à l'assurance chômage. Même le joli terme mis en avant de "droits rechargeables" masque des réductions globales d'indemnités, et encore une fois ce sont les plus précaires qui vont trinquer : intérimaires, travailleurs à l'emploi discontinu, intermittents...

La CFDT est prête à négocier sur la base de ce texte.

Nous pas.
Ces négociations ne nous représentent pas, nos propositions doivent être étudiées !
Une refonte de l'Unedic est nécessaire, nous voulons de nouveaux droits pour toutes et tous !

Chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires, avec ou sans papiers... nous ne sommes pas des variables d'ajustement !

Nous croirons à leur crise quand les riches se suicideront en masse.

Pour les droits de toutes et tous,
Parce que nous ne laisserons pas le Medef et la CFDT décider pour nous,
La lutte continue !

Et la lutte va continuer
Parce que nous ne laisserons pas le gouvernement agréer une convention qui corresponde encore à une baisse des droits sociaux.

Ce que nous faisons, nous le faisons pour tous.

Actuellement, moins d'1 chômeur sur 2 est indemnisé.
Avec le programme du Medef, demain ce sera 1 sur 3? après demain 1 sur 4?
de qui se moque t'on? Que ce scandale cesse.
Nous devons tous nous unir pour empêcher une disparition pure et simple de l'assurance chômage.

Les occupants de l'Opéra Garnier
Paris, le 20 mars 2014

RDV demain, vendredi à 10h30 :
Assemblée générale à l'Opera occupé ! Soyons nombreux !


CIP-idf
http://www.cip-idf.org/




Et un pour ceusses qui seraient de Paname et qui souhaiteraient y aller (s'ils n'y sont pas déjà) dans 45min...

cipidf a écrit :Lutte pour nos droits : appel à renforts !
Assemblée générale à 18h

Rejoignez nous au Carreau du Temple, 4 Rue Eugène Spuller, Paris 3e, M°République ou Temple.

Chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires, avec ou sans papiers en lutte, occupant actuellement le Carreau du Temple, demandent à toutes et tous, aux associations, collectifs, syndicats... d'appuyer notre combat, de nous permettre d'avoir un lieu pour nous organiser.

Rassemblement à partir de 18h devant le Carreau du Temple !
Une AG s'en suivra.
Nous avons besoin de renforts extérieurs pour que l'espace d'échange puisse exister.
Pour le moment les forces de l'ordre bloquent encore les entrées.

Les propositions du patronat (Medef, UPA, CGPME) sont inacceptables ! Les annexes 8 et 10 sont certes maintenues, mais à des conditions qui restent très injustes. Les "droits rechargeables", quant à eux, sont utilisés comme un prétexte pour attaquer d'autant plus violemment l'annexe 4 (les intérimaires), en plus des autres travailleurs à emploi discontinu. Ce sont en fait tous les précaires qui continuent d'être attaqués et menacés dans leurs droits.
Même si les négociateurs ont actuellement du mal à se mettre d'accord, la CFDT semble prête à signer.
Et nos propositions n'ont toujours pas été étudiées !

Le "maintien" des annexes 8 et 10 nous est présenté comme une concession : nous ne sommes pas dupes, ni quant aux discussions futures avec l'Etat, ni quant à la réduction progressive des droits de tous les salariés.
Intermittents, intérimaires, chômeurs, précaires, nous resterons solidaires !

Les occupants de l’opéra Garnier, rejoints en assemblée générale ce matin, ont donc décidé de s’installer dans un autre lieu pour continuer la lutte. Nous avons besoin d'un lieu pérenne, où nous pourrons nous organiser, où d'autres pourront nous retrouver.
Le Carreau du temple est ce lieu. Nous avons contacté la Ville de Paris afin que ce lieu soit mis à disposition pour que la riposte puisse continuer à s’organiser.

La lutte ne fait que commencer. Nous exigeons que nos propositions soient étudiées, qu'une refonte complète du système de l'Unedic soit mise en place pour aller enfin vers une société juste et égalitaire. Nous refusons par avance toute décision issue de leurs « négociations » qui se font toujours sur la base des propositions du Medef et de la CFDT. L'Etat ne doit pas donner son agrément à cette convention, condition nécessaire à son application. Cela n'est pas une formalité : le gouvernement doit prendre ses responsabilités. Il s'agit d'un choix politique.

Pas un jour chômé sans une allocation au moins égale au SMIC jour !

Chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires, avec ou sans papiers, solidarité !

Rejoignez nous au Carreau du Temple, pour imposer son ouverture, pour organiser la lutte collectivement.

Les occupants du Carreau du Temple, vendredi 21 mars, 16h

Infos régulières sur :
www.cip-idf.org

-----------

Des nouvelles de la "négo" en provenance de la CGT :

On entre dans le dur des negos : CGC prévient qu'on est pas sur une "trajectoire de signature" , nous CGT on tape sur le fait que les propositions du patronat c'est 1 milliard sur le dos des chômeurs pour 300 millions de nouveaux droits rechargeables ,
Cfdt , FO , Cfdt tirés vers le constat que texte ultra déséquilibré.
Sur les annexes 8 et 10 on rappelle que nos propositions doivent être examinées maintenant et dans leur ensemble , et qu'un plafond annuel à un niveau plus haut serait acceptable SI on reprend toutes nos propositions ...
Medef et patronat refusent toute recette supplémentaire : pas de surcotisation des employeurs ...

Dramatisation : pas d'accord ? Interruption de séance à la demande du patronat pour réfléchir ...
Qui viennent de nous faire dire qu'il leur fallait plus de temps, sans délai, au lieu de reprendre à 14.30
Avatar de l’utilisateur
Geronimo
À l'hôtel avec les fans
 
Message(s) : 3821
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 17:09
Localisation : Ouest
Matos: Woodblock

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par Geronimo » Sam 22 Mars 2014, 14:44

Pour ceusses que ça pourraient encore intéresser (parce que j'ai l'impression de poster un peu dans le vide là... :roll: )
J'ajoute en fin de post, pour les courageux à analyser le document, le lien vers l'accord ...

Et vous pourrez transférer ça à vos amis qui seraient dans l'Interim, car au final, ceusses qui trinquent le plus avec cet accord, ce sont eux... (comme le dit le cipidf, "Il sera certainement prétendu que les intermittents sont épargnés, donc privilégiés. Ce ne sera que pour mieux détruire leurs droits ultérieurement".....)

Mon avis personnel, c'est que je me marre sur la notion particulière de "déficit historique" de l'unedic... le déficit actuel n'a rien d'historique, il a déjà été bien plus bas que ça... m'enfin bon...
et mon second avis, que je pense nous sommes fort nombreux à partager, c'est que les gouvernements, qu'ils soient de droite ou de gauche ne font guère que continuer plus encore le nivellement vers le bas d'une catégorie de personnes déjà plus que précaires dans la situation économique actuelle...



cipidf a écrit :Liste d'info de la Coordination des Intermittents et Précaires d'Ile de France
Site internet: http://www.cip-idf.org/

Les Précaires restent sur le Carreau

Ces "négociations" Unedic sont un déni de démocratie
Le gouvernement ne doit pas agréer une telle mascarade

Nous continuons d'occuper le Carreau du Temple.
Les "négociations" se sont terminées à 1h du matin sur un accord inacceptable.

Les conditions mêmes de ces "négociations" sont scandaleuses. Les "partenaires sociaux" ne nous représentent pas (les chômeurs ne sont pas représentés et il n'y a jamais eu 50% de patrons en France).

Le Medef y est tout puissant : les négociations se déroulent en son siège parisien et les seules propositions discutées sont les siennes. En fait de négociations, ce ne sont qu'interruptions interminables de séance leur permettant des conciliabules de couloirs et des arrangements bilatéraux hors de la salle de négociations, acceptés par tous les syndicats, à l'exception de la CGT, restée, elle, à la table des négociations. Vendredi les négociations communes n'auront duré au final qu'un quart d'heure.

L'accord impose encore une régression des droits de tous les salariés qui cotisent, les chômeurs, les précaires. Quant aux intérimaires ils sont tout simplement sacrifiés.
En effet, sous prétexte de "droits rechargeables", l'annexe 4 est vidée de sa substance ; 60% des interimaires voient leurs indemnisations baisser jusqu'à 300€ par mois.
La mise en place de ces fameux "droits rechargeables" correspond à un racket des chômeurs puisque le patronat n'accepte aucune augmentation de ses propres cotisations.

En revanche, les employeurs du spectacle verront, eux, leurs cotisations augmenter,.. ce n'est pas étonnant, ils ne sont que très peu représentés par les syndicats patronaux prétendument "représentatifs" ! La mobilisation a permis que les annexes 8 et 10 des intermittents ne soient pas supprimées. Il sera certainement prétendu que les intermittents sont épargnés, donc privilégiés. Ce ne sera que pour mieux détruire leurs droits ultérieurement.

Les propositions du comité de suivi sur l'intermittence à l'Assemblée Nationale n'ont jamais été étudiées. Pourtant celles-ci sont plus justes et moins coûteuses. Mais le cynisme du patronat est sans limite : ils savent ce qu'ils font en refusant d'étudier nos propositions, parce qu'elles sont vertueuses et pourraient s'adapter à tous les travailleurs à emplois discontinus.


Maintenant nous exigeons que notre gouvernement rejette un tel accord et établisse de nouvelles conditions de négociations justes, équitables et représentatives.

Nous sommes déterminés. Nous avons besoin d'un lieu pérènne pour organiser cette lutte légitime.
Nous appelons tous les chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires, avec ou sans papiers, dans toutes les communes, à occuper des lieux publics et à organiser avec nous la riposte.



Contact presse : 06 83 36 19 53 , 06 89 78 30 03

Carreau du Temple, 3 rue Dupetit-Thouars, Paris 3e, M° République ou Temple.

CIP-idf
http://www.cip-idf.org/


Lien vers l'accord unedic
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=6864
Avatar de l’utilisateur
Geronimo
À l'hôtel avec les fans
 
Message(s) : 3821
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 17:09
Localisation : Ouest
Matos: Woodblock

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par pirla » Sam 22 Mars 2014, 18:38

J'aimerais bien savoir quelles sont les approches des autres pays européens. En effet, au risque de paraitre, involontairement, provocateur, je trouve que la France pratique comme souvent un certain nombrilisme vis à vis de ses intermittents. Tout le monde crie "culture en danger!" dès que l'on parle de changer quelque chose mais, que je sache, nous n'avons pas le monopole de la création artistique en Europe.

Donc je me dis qu'il y a peut être bien quelque chose qui fonctionne ailleurs. J'exclurais de ce ailleurs ce qui n'est pas dans la Comunauté Européenne par soucis de simplification.

En tout cas, merci Josselin pour ce suivi détaillé des débats.

Maintenant, un peu de provocation car j'ai plusieurs fois vu des déviances surprenantes induites par ce régime spécial
- un prof de batterie (en cours particulier) qui plante une partie de ses élèves car "il a trop travaillé dans les 12 derniers mois et risque de perdre son statut d'intermittent" (sic)
- à plus grande échelle, des techniciens de spectacle employés "à la prestation" par une boite d'évènementiel en RP qui refusent du boulot pour ne pas perdre ce précieux "statut" ou bien qui réalisent la prestation mais qui font établir la fiche de paye au nom d'un copain qui a moins bossé
Oui bien sûr ce ne sont que des exemples mais en cette période de disette economique, il faut bien raboter un peu le social pour continuer à mieux rémunérer le capital.

PS: Joss, c'était surtout pour ne pas te laisser tout seul animer ce sujet
PPS: mon activité professionnelle est très éloignée du monde artistique alors pardonnez mon ignorance (que j'assume) et les raccourcis ou erreurs que j'aurais pu produire.
Avatar de l’utilisateur
pirla
Conseil des sages
 
Message(s) : 2405
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 21:49

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par Geronimo » Sam 22 Mars 2014, 23:16

Coucou Pirla

Enfin quelqu'un d'autre pour papoter par ici ^^
pirla a écrit :PPS: mon activité professionnelle est très éloignée du monde artistique alors pardonnez mon ignorance (que j'assume) et les raccourcis ou erreurs que j'aurais pu produire.

Tu n'as pas du tout à t'excuser de quoique ce soit voyons, au contraire, au moins tu essaies de mieux comprendre peut être.

Concernant tes exemples, il y en a d'autres dans le même genre voire même pire encore(cf plus bas).
Ton premier il est dans l'illégalité direct car, par rapport à ce que tu dis, j'en déduis qu'il déclare ses cours en cachets, c'est totalement illégal !
Une structure connue sur Poitiers payait ses enseignants ainsi, ça les arrangeait bien...(les sicos enseignants mais la structure aussi sans doute, sinon ils ne l'auraient pas fait)... sauf qu'il y a quelques années elle a été contrôlée, et ça a fait sûrement très mal...! Je ne cautionne pas ce genre de pratiques, et selon moi, c'est juste bien fait pour eux.

Ton second exemple est ce qu'on appelle des "Permittents", autrement dit, des personnes qui sont déclarées via des cachets du régime de l'intermittence mais qui pourraient être employés en CDI, et ça aussi c'est totalement illégal.

Maintenant, afin de te rassurer, en France les dérives de ce genre par rapport à la quantité de personnes au régime de l'intermittence seraient tout de même très minoritaires. (il me semble avoir lu dans un des textes du cip qu'il aurait été recensé environ 1 ou 2% de fraudes avérées pour 2012, à vérifier)

Si tu souhaites en savoir plus sur le régime (encore actuel) des intermittents et que tu as un peu de temps libre, je te conseille la lecture de cette brochure très pédagogique (enfin je trouve) expliquant de manière très claire "comment ça marche", éditée par le cipidf (doc pdf)
http://www.cip-idf.org/IMG/pdf/Brochure ... l_2012.pdf

Je te conseille aussi de regarder les vidéos postées par le CIPIDF que j'ai mentionnées plus haut (les ripostes 1 et 2), mais aussi le Riposte n°3 que je n'ai pas posté je crois, et si tu en as encore le temps, regarde d'autres vidéos postées par le cip, elles sont plus longues, de réunions et négociations à l'assemblée avec un collectif regroupé autour d'une même réflexion.

Il est bon de savoir que la courbe qui définit la "balance analytique" du régime de l'intermittence est stable depuis plus de 10ans maintenant, mais malgré tout, ce serait de leur faute (et maintenant on y ajoute les intérimaires... allons y gaiement ...) si l'UNEDIC est déficitaire d'environ 17Milliards... c'est juste comme si on disait par exemple, de manière hyyyypeeeeer simplifiée que :
2€ + (-1,50€) = -4€
C'est évidemment mathématiquement faux. (premier chiffre la cotis' de l'intermittent à l'unedic, second chiffre l'indemnité perçue lorsqu'il est "hors emploi" à la louche hein, et résultat le "soit-disant" déficit du régime de l'intermittence), et c'est exactement ce que veulent faire avaler la cour des comptes, le medef...etc... à tout le monde. En gros "les intermittents sont indemnisés et sont responsables du déficit... non, c'est la hausse du chômage et la baisse de certaines cotisations qui créent ce genre de déficits (cf déficit de 2003 expliqué dans l'une des vidéos "riposte"), mais certainement pas un régime qui ne peut pas bouger puisque un intermittent de base ne touchera jamais plus que ce qu'il a cotisé...
Cf ce que je disais dans mon premier post ici, le fameux ministre de la culture en 2005 qui dit au porte parole du CIPIDF que "l'important n'est pas que ce soit vrai mais que les gens y croient."

Sinon j'en ai une très très bonne de dérive en tête si tu souhaites halluciner ^^, mais bon elle remonte à avant la modification du régime en 2003 et serait juste quasi mission impossible à réaliser de nos jours.
Dans le sud de la France, un certain orchestre de bal, dont je tairai le nom, payait ses musiciens (des étudiants) au black. Le chef de cet orchestre de bal (affaire réelle je précise hein, ça avait fait gros bruit dans le milieu là bas) s'est fait construire une piscine une année par des maçons auxquels il a proposé d'obtenir le régime de l'intermittence... Si si, t'as bien lu... En gros "faites moi la piscine, et vous êtes pénards pour les 12 prochains mois grâce aux assedics".
Double faute gravissime ! D'abord les étudiants ne bénéficiaient d'aucune assurance en cas de problème (un Par64 qui tombe sur la gueule et paf trauma crânien grave...) mais on ne peut pas leur en vouloir à eux directement étant donné qu'ils ne pensait pas "mal faire" à priori. ET deuxième faute grave, les maçons non plus de ce fait puisque, va justifier à un hosto que ce gars plein de ciment sur les jambes est bien musicien et jouait donc en concert de bal pour le comité des fêtes de tel village à 08h du matin... ahem...
Bien entendu le gars à casqué sévère hein... faut pas rêver non plus...


Sinon pour répondre à ta question de "comment ça se passe ailleurs", et bien "ailleurs" je ne pourrais guère te dire avec beaucoup de précisions, il me semble juste qu'il y a un régime particulier en Allemagne pour cette catégorie socio-professionnelle assez proche du notre (il me semble "bis", donc à checker pour en savoir plus, ou moins ^^).
Il y aurait aussi un système encore plus spécial dans un pays du nord, là où qu'y fait froid ^^ mais je ne sais plus exactement en quoi il consiste ni de quel pays précisément, en Suède je crois si ma mémoire est pas trop à la rue.

Pour terminer, juste un ptit point rapide (mes excuses pour le pavé ^^), tout ce qui est expliqué par le CIPIDF dans leurs divers documents et vidéos explicatives est vérifiable, car tous les chiffres sont publiés par l'Unedic et sont directement consultables par n'importe qui.

Tchouss
Avatar de l’utilisateur
Geronimo
À l'hôtel avec les fans
 
Message(s) : 3821
Inscription : Dim 13 Nov 2005, 17:09
Localisation : Ouest
Matos: Woodblock

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par xela » Dim 23 Mars 2014, 00:14

Merci Josselin pour toute cette documentation et ces nouvelles. Je vais lire tout ça avec attention...

Mon message ne sert pas à grand chose, à part sans doute de te faire savoir que tes messages ne seront pas inutiles pour tout le monde !
Avatar de l’utilisateur
xela
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 389
Inscription : Sam 29 Déc 2012, 01:14
Matos: http://www.ladrummerie.com/viewtopic.php?f=73&t=40844

Re: Régime intermittent de nouveau sur la sellette !

Message par Roy » Dim 23 Mars 2014, 16:24

Hello
A propos des régimes spéciaux qui pourraient exister en europe je ne connais que le cas de la Belgique : le "statut" d'artiste est difficile à obtenir (il faut justifier, depuis décembre 2013, de 18000€ de salaires sur 21 mois (au lieu de 12000 auparavant), mais ensuite c'est à vie, à condition de justifier d'une (1) ! représentation par AN. Hé oui.
Avatar de l’utilisateur
Roy
Ouane, tou, fri, fore !
 
Message(s) : 342
Inscription : Sam 29 Sep 2007, 21:00
Localisation : Nouvo Pen Sardin
Matos: C&C Player Date, Premier Artist Maple, et tout le bazar qui va avec

PrécédentSuivant

Retour vers Liens

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron