Asba : le mystère du retour ?

Le Drummerien, ses infos, ses news, ses règles de bonne conduite...

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par Tama » Ven 8 Mars 2019, 16:22

Arnaud1980 a écrit :
Ça tourne au procès d'intention cette affaire


Oui, et ce kit dans le lien donné par John Steed sonne vraiment bien...
Perso, je ne connais pas le vieux Asba et je m'en fiche pas mal de la tradition. Les marques évoluent, changent de proprios.
Quel rapport entre le Premier des années 60, celui des années 90 et celui de maintenant ? Aucun (nombreux changements de proprios, rachats de la boîte, etc...).
Quel rapport entre le Yamaha période Sakae made in Japan et celui de maintenant, qui s'est affranchi de Sakae et qui produit en Chine ?
Quel rapport entre un kit Gretsch New Classic made in China et un kit USA Maple ?
On peut continuer longtemps comme ça.


PS : on peut pas avoir du made in France (ou Europe), au prix du made in China...



Merci pour ce post Arnaud1980.
Moi je ne suis pas dans la cible de la marque (tarifs évidemment, mais aussi côté vintage très assumé), mais j'aurais tendance à vouloir leur laisser une chance. Que le fût soit fabriqué en Italie, ben pourquoi pas, j'aime l'Italie, c'est frontalier, y a pas de quoi hurler, c'est toujours mieux que du Keller (pour le côté européen). Après le flou de communication autour de ça est à mon sens contre productif sur des produits élitistes, pas d'infos de chanfreins, épaisseur, plis, c'est une bêtise je pense.
Les choses évoluent et doivent évoluer ; Je pense que qd Premier est passé sous pavillon Yamaha, des gens ont dû hurler, et maintenant ce sont ces kits là (90's) qui sont les plus recherchés.
La différence c'est qu'Asba est morte depuis + de 35 ans, la mode est au vintage peut-être, mais ils vont pas refaire des fûts métriques et des pics de GC et des attaches toms pourris comme c'était la norme avant...

Je trouve que leur affaire est délicate - marché de niche et tarifs très salés. J'espère qu'ils vont réussir malgré l'amateurisme dont ils font preuve au début.
Leurs caisse-claire fûts 3 plis font qd même envie :)

https://www.asbadrums.com/fr/nos-caisses-claires/66-426-caisse-claire-revelation-charlie-white.html#/116-dimensions_caisses_claires-14x5
Avatar de l’utilisateur
Tama
À l'hôtel avec les fans
 
Message(s) : 3772
Inscription : Dim 20 Nov 2005, 12:17
Localisation : Yvelines
Matos: Premier Signia Coral White
Cymbales Sabian / Ufip

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par Alexandre » Ven 8 Mars 2019, 21:32

A l'origine, je ne leur cherchais pas des noises, mais leurs réponses baveuses et imbuvable façon pipotron m'ont un peu agacé...j'avoue.

L'impression que ça me donne c'est qu le mec a payé le droit de sigler ses kits Asba et s'est attribué tout l'histoire de la marque par la même occasion (Manufactures....depuis 1927 ! Sans dec', quel foutage de gueule ! :evil: ).
Alors, comme il a compris que la nostalgie a un prix, il ne se gène pas...mais au final, absolument rien n'est fabriqué en France.
C'est vraiment ça qui m'agace...c'est pas honnête.

Par contre, sur les videos...les kits sonnent carrément bien....ça se teste je dis :bellal'irish:
https://tobrothersinthedark.bandcamp.com


soft a écrit : une cymbale neuve s'achète après avoir été essayée, une cymbale vintage s'essaye avant d'être achetée.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Modérateur
 
Message(s) : 2335
Inscription : Mer 9 Fév 2011, 21:32
Localisation : le 81 (Tarn)
Matos: Gretsch Square Badge, BB, LM400, Impression cymbals et plus si affinités ^^

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par l'ancien » Sam 9 Mars 2019, 11:23

oui cela agace qu'un pro de la communication se foute du monde de la sorte!
on ne cherche pas des noises mais des explications sur la légitimité de leurs produits rien de plus et jusqu'à présent on a rien eu de concret à part la sensation de se faire ballader voire endormir
Pornet et son community manager ont cessé toute communication sur ce site car il ont bien vu qu'ils étaient déjà dépassés par leurs propres propos et les questions qu'ils soulèvent
peut etre considèrent ils ce site et les discussions à leur sujet comme anecdotiques?
encore une belle preuve qu'ils ne sont pas corrects
ils sous estiment le savoir de certains batteurs sur la fabrication de leur instrument
c'est très bien de se gargariser avec le passé glorieux de la marque mais le futur s'annonce mal avec une telle politique et un positionnement produit complètement absurde
au lieu de savoir si la pédale Caroline est intéressante ou pas à rééditer ils devraient s'occuper de la base de leur business : la fabrication des futs!
bravo d'avoir recréer l'accastillage mais cela suffirat il?
cela suffit il d'avoir M comme représentant de la marque?
vu son piètre niveau sur cet instrument j'ai envie de penser qu'il s'est surtout fait plaisir de se faire offrir un kit en plexi contre un peu de publicité pour ASBA...
quant au fait que oui ça sonne bein heureusement mais à tarif égal ou inférieur il y a beaucoup plus intéressant à acheter chez les marques qui fabriquent...
l'ancien
Porte ses flights
 
Message(s) : 15
Inscription : Mer 27 Fév 2019, 18:56
Localisation : 92000

Portes ouvertes

Message par carlosdubrazil » Mar 12 Mars 2019, 09:05

Ils font une journée portes ouvertes le samedi 23 mars à partir de 10h00 dans leurs locaux à Lyon.
Je ne pourrais pas y aller.

31 rue de Cuire
69004 Lyon
◄Drums your Life►
Avatar de l’utilisateur
carlosdubrazil
Conseil des sages
 
Message(s) : 5338
Inscription : Lun 26 Mars 2007, 11:51
Localisation : 45°46'03.34"N 4°50'00.44"E

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par cram » Mar 12 Mars 2019, 11:15

Je viens de lire ,assidument, ce sujet.......
Que de haine :shock: .......même si tout ceci n'est pas très clair, c'est vrai , mais quand même !!!!.....
Il n'exiterait pas une norme, afin d'empecher une entrerise d'afficher "fabrication française" , alors que rien
ne sort ,a priori,de leur atelier , et qu'ils n'assurent que l'assemblage ?
C'est louable de redonner vie à une marque aussi emblèmatique , mais donner l'impression que tout sera fabriqué
"Comme avant" ,alors que l'on se doute que ce ne sera pas le cas, c'est plutot ça qui me gêne....
Ou alors , j'ai rien compris à l'histoire.....
On ne peut pas leur tenir rigueur de vouloir surfer sur un passé , et l'historique de la marque, c'est du marketing.
Puis , rien ne nous oblige à acheter leurs produits , si ça ne nous convient pas (matèriel,communication,etc....), on s'oriente vers une autre cremerie....
Wait and see , laissons leur une chance .......

Allez en paix , mes frères :D :D :D :rock:
Avatar de l’utilisateur
cram
En plein solo
 
Message(s) : 1334
Inscription : Lun 22 Sep 2014, 13:02
Localisation : au nord de l'ouest
Matos: dw, zildjian,sabian,ufip,agean,bosphorus,meinl,stagg
cc sonor vintage

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par soft » Mar 12 Mars 2019, 12:10

cram a écrit : rien ne nous oblige à acheter leurs produits , si ça ne nous convient pas (matèriel,communication,etc....), on s'oriente vers une autre cremerie....
Allez en paix , mes frères :D :D :D :rock:
8) :ouui: :ouui: :ouui: :rock:
" the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us"
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 18968
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par oursin » Mar 12 Mars 2019, 12:41

cram a écrit :Il n'exiterait pas une norme, afin d'empecher une entrerise d'afficher "fabrication française" , alors que rien ne sort ,a priori,de leur atelier , et qu'ils n'assurent que l'assemblage ?

Sur la page https://www.economie.gouv.fr/particuliers/produit-made-in-france on trouve les infos suivantes :

Quels critères doivent être respectés pour les produits made in France ?

Lorsqu’une ou plusieurs parties du produit est importé, il est possible d’obtenir l’origine made in France, à condition de respecter les règles d’origine non préférentielle appliquée à l’importation par la direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI). Ces règles permettent d’établir la nationalité d’un produit notamment lorsque la production a été réalisée dans plusieurs pays.

La DGDDI précise « Le produit fini made in France doit ainsi soit :

- afficher une codification douanière différente de celles de ses matières premières et composants non français ;
- respecter un seuil maximum de valeur de ses matières premières et composants non français par rapport à son prix ;
- avoir fait l’objet en France de certaines opérations de transformation à partir des matières premières et composants non français. "

Tel que je le comprends, même s'ils n'assurent que l'assemblage, ça reste de la transformation et donc je pense qu'ils sont dans les clous. Pour autant, c'est à mon avis malhonnête de faire croire aux gens que les batteries sont "fabriquées artisanalement en France, dans nos ateliers", s'il est avéré qu'aucune pièce n'est fabriquée par eux.

Quant au fait de s'approprier l'histoire de la marque, là je suis moins sévère que certains : ils ont payé pour ça, ils ont acheté la marque, normal qu'ils s'en servent dans leur com'. Sinon autant lancer une nouvelle marque de zéro. On peut déplorer ce système, mais c'est comme ça que ça marche, rien de nouveau.

Après sur la qualité de l'instrument, aucune idée, je n'en ai pas vu ni entendu en vrai. Mais j'ai envie de dire qu'il y a intérêt pour eux que ça soit bon, vu les prix pratiqués. Si on a un budget de 700 euros pour une caisse claire, il y a déjà de bonnes choses chez des concurrents qui ont fait leurs preuves.
Avatar de l’utilisateur
oursin
Place ses micros
 
Message(s) : 85
Inscription : Lun 12 Nov 2018, 10:48

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par soft » Mar 12 Mars 2019, 14:25

oursin a écrit :
Quant au fait de s'approprier l'histoire de la marque, là je suis moins sévère que certains : ils ont payé pour ça, ils ont acheté la marque, normal qu'ils s'en servent dans leur com'. Sinon autant lancer une nouvelle marque de zéro. On peut déplorer ce système, mais c'est comme ça que ça marche, rien de nouveau.


Ce qui fâche c'est que le site "ASBA drums lovers" mis en place par Andy Youell et repris par Gilles Dalbis a été confié par ce dernier à Pornet qui en a neutralisé toute la partie archives construite patiemment depuis 20 ans par les passionnés de la marque, pour servir de base avancée aux nouveaux produits. de quel droit s'approprie-t-il et détourne-t-il ce patrimoine commun ?
" the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us"
Avatar de l’utilisateur
soft
Conseil des sages
 
Message(s) : 18968
Inscription : Ven 18 Nov 2005, 23:00
Localisation : à l'ouest

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par oursin » Mar 12 Mars 2019, 14:31

ah oui, là d'accord. Je ne savais pas ça.
Avatar de l’utilisateur
oursin
Place ses micros
 
Message(s) : 85
Inscription : Lun 12 Nov 2018, 10:48

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par Mouton-carnivore » Mar 12 Mars 2019, 14:56

Donc du moment qu'ils ont payé, on doit applaudir des deux mains lorsque le nouveau Asba revendique une histoire et des artistes endorsés qu'ils n'ont pas ?
On deviendrait plus bêtement disciplinés que les américains ?

Pour la perspective, l'an dernier, le principal distributeur de percussions des US (un grossiste qui livre quasiment l'intégralité des magasins de musique du pays), rachète la marque Spizz. Ils font fabriquer de la cymbale "handmade in Turkey" comme il en sort 15 marques par an, mais revendiquent d'utiliser les techniques et l'alliage de Roberto Spizzichino.
Ben malgré qu'ils aient payé pour avoir la marque (et donc pouvoir s'approprier tout et n'importe quoi) ils ont reçu une volée de bois verts. Il n'a fallu que quelques semaines pour que la marque laisse tomber, brade son stock et mette fin à la marque.

Quand Rogers a été relancé, ils ont reproduit le hardware fidèlement à ce qui existait, avec un travail de qualité. Ils s'adressent autant à ceux qui veulent retaper une vieille Rogers (sans payer le prix délirant des pièces d'origine) qu'à ceux qui veulent une "nouvelle Rogers".
Et ils n'essaient pas de nous enfumer sur la provenance des produits ou des endorsements qu'ils n'ont pas.
Ils n'essaient pas de nous expliquer que Buddy Rich jouait leur batterie....

D'ailleurs leur "mission statement" est assez clair:
"Rogers USA is the vehicle for the rebirth of one of the greatest names in the history of drums. Over several decades, Rogers has remained one of the top vintage brands, building a large following of devoted fans, and distinctly influencing many drum builders of today. With respect to this original legacy, Rogers USA has crafted a new approach to reclaim the brand’s Golden Era of inventive design during the 1950’s and 60’s.

Through the collective vision of veteran players, builders and vintage experts, Rogers USA has set out to give today’s drummers the opportunity to experience the sound, innovations and the visual beauty that the original brand was famous for. Our shared goal is to be as innovative as the products we make, and to expand the brand’s pioneering vision forward using 21st Century manufacturing for consistency and quality. Our mission is to satisfy Roger’s hardcore vintage enthusiasts and introduce today’s generation of drummers to the true Rogers experience."


A comparer au nouveau "Asba", les photos de kits photoshoppés et les kits montés à la va vite des débuts, la com' catastrophique, le ton et la manière de présenter l'histoire d'Asba comme étant LEUR histoire.
Voila, voila....
Avatar de l’utilisateur
Mouton-carnivore
En plein solo
 
Message(s) : 1254
Inscription : Mer 28 Nov 2012, 11:16
Localisation : South Carolina
Matos: Sonor Phonic Plus Hi-Tech
Pédales: Capelle Excalibur - Sonor Perfect Balance
Cymbales: Istanbul / Paiste / Zildjian / Meinl
Hardware: Tama Roadpro

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par Leroy » Mar 12 Mars 2019, 16:00

En tous cas, si ils nous lisent et je suis sûr qu'ils le font, ils doivent rire un peu jaunasse... :D
Avatar de l’utilisateur
Leroy
En plein show
 
Message(s) : 801
Inscription : Ven 2 Déc 2005, 15:15
Localisation : -Belgique-

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par oursin » Mar 12 Mars 2019, 16:51

Ben oui, le seul intérêt de racheter une marque c'est quand même de récupérer son passé et son image, sinon autant partir de rien. Mais c'est sûr qu'en général c'est fait plus subtilement, en jouant sur l'inconscient plutôt qu'en affirmant fièrement que Untel jouait sur leurs batteries il y a 50 ans, alors que leurs batteries n'existent en réalité que depuis un an ou deux...

Ensuite, comme le montrent tes exemples aux destinées différentes, ça ne veut pas dire non plus que ça les autorise à faire n'importe quoi ni qu'il faille applaudir bêtement et acheter les yeux fermés. Ils se sont même mis une sacré pression en récupérant l'héritage d'Asba. La méfiance dont beaucoup font preuve ici en témoigne. Si les produits ne sont pas à la hauteur, non seulement les fans hardcore de la marque leur tomberont dessus, ce qui est déjà plus ou moins le cas, mais même au niveau du grand public l'image d'Asba pourrait finir par se retourner, et ça ce serait vraiment triste.

A l'inverse, si leurs produits s'avèrent de qualité, je trouverait dommage d'aller pinailler parce qu'ils auraient introduit une essence de bois qui n'existait pas dans leurs kits des années 70 ou qu'ils ont modifié la forme des coquilles ou les supports de tom. Toutes les marques évoluent, ça n'aurait pas de sens de se contenter de rééditer les vieux modèles à l'identique. L'important, c'est que l'évolution aille dans le bon sens : rendre plus robuste ou plus pratique un support de tom c'est louable, le rendre juste moins coûteux à produire, c'est autre chose...

Bref en attendant d'en savoir plus sur la qualité des produits, moi ce qui me choque le plus c'est l'opacité sur l'origine des composants, et leur com' excessive sur le Made In France, qui n'en est pas vraiment un.
Avatar de l’utilisateur
oursin
Place ses micros
 
Message(s) : 85
Inscription : Lun 12 Nov 2018, 10:48

Message par Majyk Oyster » Mar 12 Mars 2019, 16:55

S'ils veulent rire blanc ils savent quoi faire, les doléances ont été exprimées haut et clair.

Étape 1 : fa-bri-quer (et pas en lointain projet sur la roadmap, je connais trop bien l'astuce).
Étape 2 : le faire dans la lignée d'Asba si on veut en porter le nom.
Étape 3 : le faire en France si on veut pousser des cocoricos intempestifs, sinon on range l'argument au fond du tiroir.
Avatar de l’utilisateur
Majyk Oyster
West Coast Admin
 
Message(s) : 4462
Inscription : Jeu 8 Déc 2005, 15:32
Localisation : Naoned, 4/4
Matos: Zonor, Poïsteuh, Peurl ünd Guéva.

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par sTEEVE cANON » Mar 12 Mars 2019, 18:38

Perso je trouve justement dommage de ne pas reproduire certaines pièces pour permettre aux vieux cons vintageux amateurs de la marque comme je le suis de finaliser une restauration.
"Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas."
Avatar de l’utilisateur
sTEEVE cANON
En plein rappel
 
Message(s) : 1658
Inscription : Lun 8 Sep 2008, 09:06
Localisation : A l'ouest,tjs à l'ouest...

Re: Asba : le mystère du retour ?

Message par the italian job » Mar 12 Mars 2019, 18:48

oursin a écrit :Ben oui, le seul intérêt de racheter une marque c'est quand même de récupérer son passé et son image, sinon autant partir de rien. Mais c'est sûr qu'en général c'est fait plus subtilement, en jouant sur l'inconscient plutôt qu'en affirmant fièrement que Untel jouait sur leurs batteries il y a 50 ans, alors que leurs batteries n'existent en réalité que depuis un an ou deux...

Ensuite, comme le montrent tes exemples aux destinées différentes, ça ne veut pas dire non plus que ça les autorise à faire n'importe quoi ni qu'il faille applaudir bêtement et acheter les yeux fermés. Ils se sont même mis une sacré pression en récupérant l'héritage d'Asba. La méfiance dont beaucoup font preuve ici en témoigne. Si les produits ne sont pas à la hauteur, non seulement les fans hardcore de la marque leur tomberont dessus, ce qui est déjà plus ou moins le cas, mais même au niveau du grand public l'image d'Asba pourrait finir par se retourner, et ça ce serait vraiment triste.

A l'inverse, si leurs produits s'avèrent de qualité, je trouverait dommage d'aller pinailler parce qu'ils auraient introduit une essence de bois qui n'existait pas dans leurs kits des années 70 ou qu'ils ont modifié la forme des coquilles ou les supports de tom. Toutes les marques évoluent, ça n'aurait pas de sens de se contenter de rééditer les vieux modèles à l'identique. L'important, c'est que l'évolution aille dans le bon sens : rendre plus robuste ou plus pratique un support de tom c'est louable, le rendre juste moins coûteux à produire, c'est autre chose...

Bref en attendant d'en savoir plus sur la qualité des produits, moi ce qui me choque le plus c'est l'opacité sur l'origine des composants, et leur com' excessive sur le Made In France, qui n'en est pas vraiment un.


J’ai racheté Deep y’a 2 semaines; j’ai bien fait ou pas???? :chouille:
Plus on a de choux, plus on chie.
Avatar de l’utilisateur
the italian job
En plein solo
 
Message(s) : 1062
Inscription : Lun 2 Déc 2013, 15:15
Localisation : Auvergne
Matos: Yamaha Hybrid Maple 22-10-12-14-16
Caisse claire Benny Greb
ST Custom Drums full Maple
Cymbales Diril Primitive, Istanbul Traditional, Radiant et Session

PrécédentSuivant

Retour vers Actualités

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité